Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Le discours Royal salué par l'ensemble de la société marocai

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/01/2006 19:11:01    Sujet du message: Le discours Royal salué par l'ensemble de la société marocai Répondre en citant

Le discours Royal salué par l'ensemble de la société marocaine


Partis politiques, acteurs économiques et syndicats

Plusieurs leaders de partis politiques, acteurs dans le domaine des droits de l'Homme, académiciens et chercheurs et syndicalistes se sont félicités des Hautes orientations contenues dans le discours, prononcé vendredi par S.M. le Roi Mohammed VI à l'occasion de la fin du mandat de l'Instance Equité et Réconciliation (IER) et de la présentation de l'étude sur le développement humain au Maroc.


Le constat est unanime parmi les acteurs politiques et sociaux, par ailleurs, nombreux à avoir pris part à ce moment solennel. Les réactions relèvent toutes la symbolique forte du moment et indiquent la portée de ce discours fondateur qui montre la voie pour un nouveau cap dans l'histoire du pays. «Nous allons entamer une nouvelle ère pour appliquer le contenu du Discours Royal concernant le programme du développement humain, la préservation de la liberté et de la dignité des Marocains et la consécration de l'Etat de droit», a ainsi souligné le ministre de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ. Ce que son collègue au gouvernement et ministre des Habous, Ahmed Taoufiq indique comme étant «le résultat d'une action institutionnelle» est perçu par les acteurs politiques et sociaux comme un appel engageant tous les Marocains à «prendre en main» l'édification d'un Maroc nouveau.

Abdelwahad Radi, président de la Chambre des représentants retient, pour sa part, le travail de réflexion qui a mené à l'élaboration d'un rapport donnant les indications précises sur la situation du Maroc d'aujourd'hui et les actions devant être menées dans le futur. Ce qui constitue un motif de satisfaction, selon lui, c'est que l'action qui doit être entreprise sur la base des deux rapports se fera «loin de toute improvisation, dans la mesure où elle procède d'une stratégie et d'une vision et fixe des perspectives, ce qui est de nature à susciter l'adhésion des générations actuelles et futures».

Le président du Conseil consultatif des droits de l'Homme, Driss Benzekri, s'est, pour sa part, félicité de la décision de S.M. le Roi de charger le CCDH d'assurer la mise en œuvre des recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation.
Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Saadeddine Othmani, a qualifié le timing du Discours Royal de «moment historique pour le Maroc», car il coïncide avec la fin du mandat de l'IER et la publication de son rapport final.

Et d'ajouter que le Discours Royal a appelé à tirer profit du passé pour ouvrir une nouvelle page de réformes constitutionnelles, juridiques, culturelles et relationnelles entre les citoyens, le pouvoir et les instances de l'Etat, soulignant que ces réformes sont nécessaires pour que le Maroc puisse aller de l'avant.
«S.M. le Roi a tenu à mémoriser et à valoriser ce moment historique, ce qui constitue une leçon dont tout le monde doit en tirer profit», a-t-il dit.

Pour sa part, le président du Forum marocain pour la vérité et la justice (FVJ), Mohamed Sabbar, a mis l'accent sur l'importance du contenu du discours, citant à ce propos, les recommandations de l'IER relatives aux mesures visant à ce que les violations graves des droits de l'Homme ne se reproduisent plus dans l'avenir. Le Discours Royal a appelé les autorités publiques et le gouvernement à coopérer avec le Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH) pour appliquer ces recommandations et consacrer les droits de l'Homme comme ils sont reconnus mondialement, a-t-il ajouté.

Des membres du gouvernement ont souligné que le discours Royal adressé, vendredi, par S.M. le Roi Mohammed VI à l'occasion de la fin du mandat de l'Instance Equité et Réconciliation (IER) et la présentation de l'étude sur le développement humain au Maroc, constitue «un saut historique» dans le processus d'édification du nouveau Maroc.

Dans des déclarations diffusées par la chaîne de télévision nationale (TVM) dans son journal du soir, ces ministres ont affirmé que la volonté d'édifier un Maroc réconcilié avec son histoire est la principale leçon à tirer du discours Royal.

Le discours Royal jette les bases d'un avenir prometteur, ont déclaré, de leur part, des acteurs politiques et de la société civile, cités par l'agence MAP.

Ces derniers ont ainsi souligné l'importance du moment historique dans lequel intervient ce discours marqué par la publication du rapport final de l'Instance Equité et Réconciliation (IER) et de la présentation de l'étude sur le développement humain au Maroc.


Mohamed Bouzoubaâ : La réconciliation
Le ministre de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ, a indiqué que ce discours «vient couronner les étapes que nous avons franchies pour tourner la page du passé», ajoutant que «nous pouvons, désormais, dire que le Maroc a réussi à se réconcilier avec son histoire». «Nous allons entamer une nouvelle ère pour appliquer le contenu du discours Royal concernant le programme du développement humain, la préservation de la liberté et de la dignité des Marocains et la consécration de l'Etat de droit», a-t-il poursuivi.

Ahmed Taoufi : Un pas historique
Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, a affirmé que le discours de S.M. le Roi constitue «un pas historique» qui tourne une page et ouvre d'autres. «Cela est le résultat d'une action institutionnelle», a-t-il dit.

Mustapha Mansouri : Avenir
Le ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle, Mustapha Mansouri, a mis en exergue le contenu du discours Royal, citant notamment l'appel lancé par le Souverain aux Marocains, les invitant à «prendre en mains» le présent et l'avenir pour l'édification et la construction d'un nouveau Maroc. Il a qualifié de «positifs» les résultats du rapport de l'IER qui viennent réconcilier le pays avec son passé.

Mohand Laenser : Le Maroc nouveau
Le ministre de l'Agriculture, du développement rural et des pêches maritimes, Mohand Laenser, a indiqué que le discours Royal «restera gravé dans les esprits», notant que les enseignements à tirer de ce discours est l'appel de S.M. le Roi à se tourner vers l'avenir en vue d'édifier un Maroc nouveau en mettant à profit toutes les potentialités et les compétences que recèle le Royaume.

Saadeddine Othmani : Un moment historique
Le secrétaire général du parti de la Justice et du Développement (PJD), Saadeddine Othmani, a qualifié le timing du discours Royal de «moment historique pour le Maroc», car il coïncide avec la fin du mandat de l'IER et la publication de son rapport final.

Et d'ajouter que le discours Royal a appelé à tirer profit des enseignements du passé pour ouvrir une nouvelle page de réformes constitutionnelles, juridiques, culturelles et relationnelles entre les citoyens, le pouvoir et les instances de l'Etat, soulignant que ces réformes sont nécessaires pour que le Maroc puisse aller de l'avant. «S.M. le Roi a tenu à valoriser ce moment historique, ce qui constitue une leçon dont tout le monde doit tirer profit», a-t-il dit.

Mohamed Sabbar : Droits de l'Homme
Le président du Forum Vérité et Justice (FVJ), Mohamed Sabbar, a mis l'accent sur l'importance du contenu du discours, citant à ce propos, les recommandations de l'IER relatives aux mesures à prendre pour que les violations graves des droits de l'Homme ne se reproduisent plus dans l'avenir.

Le discours Royal a appelé les autorités publiques et le gouvernement à coopérer avec le Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH) pour appliquer ces recommandations et consacrer les droits de l'Homme comme ils sont mondialement reconnus, a-t-il ajouté.

Younes Moujahid : Développement
Le secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), Younes Moujahid, a indiqué que le discours Royal couronne une étape de travail précédée de revendications et propositions relatives aux droits de l'Homme et au développement économique et social.
Affirmant que le discours Royal marque le début d'une nouvelle ère, M. Moujahid a appelé à l'application des recommandations contenues dans les deux rapports et à tirer profit des difficultés économiques et sociales intervenues dans le passé. M. Moujahid a également souligné la nécessité pour les différents acteurs politiques d'agir positivement au contenu du discours Royal et d'oeuvrer à ce que des changements s'opèrent dans la relation entre le pouvoir et la société.

Abdelwahad Radi : Une véritable stratégie
Le Président de la chambre des représentants Abdelwahad Radi, a appelé à la mobilisation de l'ensemble des institutions de l'Etat, gouvernement, parlement, justice et administration, pour assurer le succès du projet sociétal, initié par S.M. le Roi Mohammed VI. M. Radi a souligné que ce qui constitue un motif de satisfaction, c'est que l'action qui doit être entreprise sur la base des deux rapports se fera «loin de toute improvisation, dans la mesure où elle procède d'une stratégie et d'une vision et fixe des perspectives, ce qui est de nature à susciter l'adhésion des générations actuelles et futures».

Driss Benzekri : Enseignements
Le Président du Conseil Consultatif des Droits de l'Homme, Driss Benzekri, s'est, pour sa part, félicité de la décision de S.M. le Roi de charger le CCDH d'assurer la mise en oeuvre des recommandations de l'Instance, ajoutant que l'action du Conseil à ce sujet porte sur trois volets, dont le premier est lié au parachèvement des investigations et la collecte de données et d'informations sur les violations passées des droits de l'Homme.

Le deuxième volet, a-t-il dit, concerne le suivi de l'opération de versement des indemnisations aux victimes de ces violations, alors que le troisième volet se rapporte au suivi de la mise en œuvre des recommandations ayant trait aux réformes démocratiques et institutionnelles. Cette action s'inscrit dans le cadre de la stratégie générale du Conseil qui a mené une importante enquête sur l'émigration clandestine au Maroc et ses répercussions sociales et juridiques, outre la réalisation d'études sur les droits et la citoyenneté et l'exécution d'un programme sur l'éducation aux droits de l'Homme.

La concomitance de la présentation du rapport de l'IER et de celui relatif au développement humain reflète la vision stratégique de S.M. le Roi, a dit M. Benzekri, ajoutant qu'il s'agit là d'une action revêtant une double dimension: prospecter l'avenir et faire la lumière sur les erreurs et les violations des droits de l'Homme commises par le passé.

Il convient, a-t-il insisté, de tirer les enseignements de ces rapports complémentaires à travers le renforcement de la réforme et la consécration de l'Etat de droit.

Mohamed El Yazghi : Le Maroc démocratique
Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Mohamed El Yazghi, a affirmé que le discours Royal est une invite à se tourner vers l'avenir et à édifier un Maroc démocratique garantissant la justice sociale et préservant «l'ensemble des composantes de notre identité».

Pour édifier l'avenir, a-t-il souligné, la lecture du passé s'avère nécessaire, relevant que l'importance du discours Royal réside dans le fait qu'il aborde deux documents importants, dont le premier porte sur l'action de l'IER, qui a mis l'accent sur plusieurs aspects liés aux graves violations passées des droits de l'Homme.

Le premier secrétaire de l'USFP a hautement salué la décision de S.M. le Roi de charger le Conseil Consultatif des Droits de l'Homme d'assurer la mise en oeuvre des recommandations de l'Instance et de se pencher sur l'examen des questions restées en suspens dans le rapport de l'IER en vue de rechercher la vérité conformément aux Hautes orientations Royales. «Il s'agit là d'une question qui nous intéresse notamment en ce qui concerne l'affaire Ben Barka», a dit M. El Yazghi.

Abdallah Oualladi : Etat de droit
Abdallah Oualladi, Président de l'Organisation marocaine des droits humains a noté que le discours Royal intervient dans une conjoncture historique marquée par la présentation de deux importants rapports qui constituent la pierre angulaire de ce tournant que vit le Maroc, appelant les acteurs politiques et économiques à s'imprégner du contenu de ces documents dans la perspective de contribuer à l'édification de l'Etat de droit.

Abdelhamid Awad : Projet sociétal
Abdelhamid Awad, membre du bureau exécutif du parti de l'Istiqlal, a affirmé que le discours Royal appelle non seulement les Marocains à méditer leur passé mais également à s'engager résolument vers l'avenir étant donné que «les expériences antérieures doivent nous immuniser en vue d'édifier le projet sociétal auquel aspire S.M. le Roi et qui fait l'unanimité de toute la nation». Ce projet, a ajouté le président du groupe istiqlalien de l'Unité et de l'égalitarisme à la Chambre des représentants, vise l'accélération du rythme du développement économique et social, le renforcement de l'oeuvre de développement sur des bases solides et la consécration de la solidarité entre les différentes couches sociales, régions et provinces.

Mohamed Tozy : Culture d'évaluation
Pour le chercheur Mohamed Tozy, qui a contribué à l'élaboration du Rapport sur «50 ans de développement humain et perspectives 2025», le discours Royal appelle à la mise en place d'une culture d'évaluation des politiques publiques sur la base du rapport de l'IER et de celui sur le développement humain.
Il s'agit, a-t-il dit, d'un effort national qui a permis de traiter des données couvrant cinq décennies.

Il relevé, en outre, que ces deux rapports représentent un soutien à l'action politique rationnelle qui se doit de s'inspirer des conclusions et recommandations des deux documents.

Saoud Atlassi : Modernité
Saoud Atlassi, ancien membre du bureau politique du Parti Socialiste Démocratique, a souligné que le discours Royal est l'aboutissement d'un long processus visant la consécration de la démocratie et les fondements de la culture de la modernité dans ses multiples dimensions politique, sociale, économique et culturelle.

Al Jazzera souligne les réactions positives de la classe politique
Le discours, prononcé vendredi par S.M. le Roi Mohammed VI à l'occasion de la fin du mandat de l'Instance Equité et Réconciliation (IER) et de la présentation de l'étude sur le développement humain au Maroc, a suscité des réactions positives dans les milieux politiques, a rapporté la chaîne satellitaire «Al Jazeera».

Dans une correspondance de Rabat, diffusée vendredi soir, la chaîne qatarie a souligné que le Souverain a exprimé sa compassion avec les victimes des violations passées des droits de l'Homme, dévoilées récemment par l'IER, et appelé à «en tirer les enseignements».

«Al Jazeera», qui a ponctué son reportage par des extraits du discours Royal, a indiqué que ce discours a reflété la ferme volonté du Maroc de tourner la page du passé et de lancer des signaux donnant espoir aux générations montantes et aux jeunes.


| MAP
source:le matin

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 07/01/2006 19:11:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com