Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Salé : quelle vie associative pour près d'un million d'habit

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 07/03/2006 20:04:22    Sujet du message: Salé : quelle vie associative pour près d'un million d'habit Répondre en citant

Salé : quelle vie associative pour près d'un million d'habitants ?


La vie associative au Maroc a connu un essor accru ces deux dernières décennies accompagnant ainsi l'éveil mondial de ce 'troisième système au sein des sociétés', comme le qualifient certains économistes et sociologues.

La vie associative au Maroc a connu un essor accru ces deux dernières décennies accompagnant ainsi l'éveil mondial de ce 'troisième système au sein des sociétés', comme le qualifient certains économistes et sociologues. Ceci nous incite à nous poser la question suivante : et la ville de Salé dans tout cela ? Cette ville de cinq circonscriptions (Tabrikt, Mrissa, Betana, Layayda et Ahsine), et qui compte une population de quelque 824.000 habitants sur une superficie de 672 km2, souffre d'un manque d'infrastructures nécessaires à l'émergence d'une vie associative.
Ce manque est encore plus patent dans l'ancienne Médina où la majorité des habitants s'accordent sur l'absence quasi complète d'une activité associative pouvant aider la ville à se défaire de certaines pratiques quotidiennes qui risqueraient de transformer les ruelles en terrains de foot 'plein air' et les seuils des portes des domiciles, et même ceux de certaines mosquées, en des espaces de regroupement et de divertissement ou en 'coins tranquilles' pour consommation de cigarettes ou de boissons alcooliques.

Ces même habitants considèrent que ces pratiques sont le résultat normal de l'absence d'une vie associative au sein de cette ville millénaire. Cette absence est d'autant plus aberrante que plusieurs espaces peuvent être convertis en lieu d'animation pour enfants, d'aires de jeux et de toute autre activité de sensibilisation pouvant aider à l'éducation et à l'enrichissement du rôle de l'école, et ainsi contribuer à préserver le cachet spirituel de la ville de Salé.

Néanmoins, certains acteurs associatifs qualifient Salé de ville active malgré l'absence d'infrastructures nécessaires à toute vie associative.
Du côté de la délégation du secrétariat d'Etat chargé de la jeunesse, on considère que l'activité associative est dense et qu'elle a pu se tailler une position au niveau national, et ce malgré les obstacles qu'elle affronte.

Elles sont 56 associations actives, en situation légale, qui communiquent à la délégation leurs programmes et activités, en plus de dizaines d'autres qui disposent d'un local propre à elles et qui collaborent rarement avec les autorités de tutelle, signale la délégation.

Les associations qui entreprennent des actions importantes au niveau des quartiers souffrent d'un handicap majeur, soit l'absence d'un siège à cause de difficultés financières, chose qui les obligent à transférer à la maison des jeunes de Tabrikt leurs activités pour une durée qui ne dépasse pas deux heures par semaine, ou tout simplement à disparaître.
Cette analyse nous conduit à examiner le rôle des maisons de jeunes dans cette ville.

VIF DEBAT

Salé compte, en effet, trois maisons de jeunes mais on ne peut parler, en réalité, que d'une seule à Tabrikt qui représente "un centre de rayonnement de la ville", indique la responsable des associations auprès de la délégation, alors que les autres maisons de jeunes, comme celle de Al-karia et de Sidi Moussa, ne disposent pas des infrastructures requises.

La maison de jeunes de Tabrikt dispose-t-elle vraiment, elle-même, des infrastructures requises pour jouer pleinement son rôle? Créée en 1968, la maison de jeunes de Tabrikt, handicapée par sa surface limitée, ne dispose que de trois petites salles de présentation et manque d'espace de sport. Elle compte près de 3.838 adhérents âgés entre 19 et 48 ans. Ses activités sont diverses et variées et englobent le théâtre, la musique, les sports, la lutte contre l'analphabétisme et l'apprentissage des langues.

La responsable a mis l'accent sur les efforts déployés par le secrétariat d'Etat de la Jeunesse en coopération avec les collectivités locales pour la création de nouvelles maisons de jeunes bien équipées pour être à la hauteur des attentes des habitants de Salé.

Evoquer le monde associatif dans cette ville impériale ne peut être exhaustif sans se pencher sur le rôle de l'association "Bouregreg". La majorité des acteurs de Salé considère que cette association, qui dispose d'énormes moyens, a conduit à l'affaiblissement de la vie associative à Salé en absorbant la plupart des associations et des cadres de la ville, tout en restant loin des priorités et des attentes de la population.

Les membres de l'association "Bouregreg" rejettent ces accusations et affirment que l'association organise diverses activités notamment dans le domaine culturel, social et économique ou encore environnemental. L'association "Bouregreg", ajoutent-ils, renforce les liens entre les différents acteurs de la ville et préserve les spécificités de Salé. Elle est présente avec force dans toutes les parties de la ville, à savoir Hay Rahma, Hay Chmaou, Salé Jadida et au sein de la médina à travers ses annexes et ses clubs suivant un programme orienté vers la population.

Ce vif débat est soulevé à cause la place qu'a occupé la jeunesse dans le programme 2003-2005 de la mise à niveau de la ville, dont l'enveloppe budgétaire s'élevait à près d'un milliard de dirhams.
Selon un document de la préfecture de Salé, trois maisons de jeunes ont été réalisées au cours de cette période alors que la ville n'en compte qu'une seule.

Le tissu associatif slaoui, qui ne compte que sur ses ressources propres, a du mal à percer dans une ville qui connaît un boom immobilier sans se soucier de créer des associations pour encadrer les enfants et les jeunes de ses quartiers.


Mohamed Sghir
source:menara.ma

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 07/03/2006 20:04:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Achara
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 3 091
sexe:
devise: tout est relatif
7altek lyoum?: Fer7ane
Point(s): 3 085
Moyenne de points: 1,00
Email:
Donation: URL

MessagePosté le: 07/03/2006 20:28:32    Sujet du message: Salé : quelle vie associative pour près d'un million d'habit Répondre en citant

ah enfin ils se sont rendu compte
bon je travaille ds le domaine associatif depuis des années et je vous assure que c'est pas ça qui manque mais ce qui manque vraiment ou travailler
je donne exemple la maison de jeunes de sidi moussa ce n'est qu'une maison de 3 chambres
celle de kria la meme chose
ou sont les terrains de sport ou sont les grands surface pour faire des anifestations ces jeunes ou peuvent t'il faire entendre leurs vois
d'autres parts les associations a salé ont pu installé de tres grands projet que meme l'etat n'as pas pu toucher ou meme pas y penser c'est vraiment lamentable de parler d'une ville aussi grande est peuplé comme salé et dire qu'elle est si pauvre a ce niveau la pffffffffffffffffffffffffffff:?


Charte Du Forum MAJ : 21 Mai 2007
cliki hna
http://hbalbladi.miniville.fr
<a href="http://www.new.facebook.com/people/Bacha_Hammou/1050738433" title="Le profil Facebook de Bacha Hammou"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1050738433.63.713873308.png" alt="Le profil Facebook de Bacha Hammou"></a>


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 10:34:29    Sujet du message: Salé : quelle vie associative pour près d'un million d'habit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com