Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
L'OTAN souhaite resserrer les liens avec la Méditerranée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/04/2006 19:55:37    Sujet du message: L'OTAN souhaite resserrer les liens avec la Méditerranée Répondre en citant

De hauts responsables des 26 pays membres de l'Otan et des sept pays participant au dialogue méditerranéen de l'Alliance - Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Mauritanie, Maroc et Tunisie - sont en conclave à Rabat, au Maroc, afin de débattre de l'état de notre coopération et du potentiel considérable que recèle ce partenariat. C'est la première fois, depuis le lancement de ce processus en 1994, que tous les pays participants se réunissent dans un pays partenaire du dialogue méditerranéen. Ce seul fait témoigne d'une prise de conscience croissante de la nécessité de coopérer plus étroitement afin de faire face aux graves défis sécuritaires qui nous attendent.


Dans quelques semaines à peine, l'Otan célébrera son 57e anniversaire. L'Alliance n'aurait pas atteint cet âge respectable - et ne serait pas passée entre-temps de 12 à 26 pays membres- si elle n'avait pu s'adapter à l'évolution des circonstances.

Au cours de ses quarante premières années d'existence, l'Alliance a eu un rôle essentiellement statique : il s'agissait de prévenir par la dissuasion toute attaque visant le territoire de ses pays membres, et ce rôle, l'Otan l'a joué très efficacement.

Au cours des années 90, l'Otan a réussi à façonner, pour ainsi dire, la sécurité sur le continent européen, en tendant la main à d'anciens adversaires et en apportant paix et stabilité dans les Balkans. Ces dernières années, plusieurs nouveaux défis sécuritaires ont obligé l'Otan à s'adapter une fois encore, et ce processus est en cours aujourd'hui.

Les défis sont bien connus, que ce soient le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive ou les Etats faillis. Aucun de nos pays n'est à l'abri de ces menaces. Et aucun n'est capable de relever seul ces défis. Nous ne pouvons espérer y parvenir qu'en instaurant une coopération la plus large possible entre Etats et institutions. A cet égard, la transformation de l'Otan à l'œuvre depuis quelques années a pour principale caractéristique de promouvoir ce type d'action multilatérale menée avec détermination.

Les opérations de l'Alliance constituent la preuve la plus visible de cet engagement. Nous nous sommes employés à apporter la paix et la stabilité au Kosovo et en Afghanistan, à assurer la formation des forces iraquiennes de sécurité et à transporter des forces de maintien de la paix de l'Union africaine au Darfour. Sans oublier une autre tâche ambitieuse : l'opération de secours humanitaire que l'Otan a menée au Pakistan, en octobre dernier, après le tremblement de terre.

Et nous poursuivons notre opération maritime en Méditerranée - l'opération Active Endeavour - qui vise à empêcher le transit de terroristes et d'armes par cette voie maritime vitale. Dans toutes ces opérations, nous travaillons en liaison étroite avec les Nations unies et avec d'autres Organisations internationales, et nous tenons particulièrement à y associer, dans toute la mesure du possible, des Etats non membres.

La logique d'une approche multilatérale concertée ne se manifeste pas seulement dans les opérations de l'Otan, mais également dans notre politique de partenariat. L'Alliance a mis en place un vaste réseau de partenariats de sécurité qui s'étend à l'ensemble de la région euro-atlantique, et bien au-delà.

Nous avons élaboré un large ensemble d'activités de coopération à l'appui des pays partenaires intéressés dans des domaines comme la lutte contre le terrorisme, l'interopérabilité de nos forces armées et la réforme de la défense, autant de domaines dans lesquels nous avons accumulé une somme d'expérience que nous sommes prêts à partager. Par ailleurs, nous sommes désireux d'encourager nos partenaires à s'engager dans des consultations politiques, afin de mieux connaître leurs points de vue et de profiter de leur connaissance unique de la région.

La sécurité en Europe est étroitement liée à la sécurité et à la stabilité dans la région méditerranéenne. C'est pourquoi, depuis plus d'une dizaine d'années, l'Otan étend son offre d'amitié et de coopération par delà la Méditerranée. Je suis heureux de constater que, ces dernières années en particulier, cette initiative a suscité un enthousiasme grandissant. La coopération pratique -entre militaires en particulier- n'a cessé de croître.

Et la fréquence, le niveau et la qualité de nos débats politiques ont également connu une progression. Nos ministres des Affaires étrangères se sont réunis pour la première fois à Bruxelles en décembre 2004, et nos ministres de la Défense se sont réunis à Taormine, en Italie, il y a tout juste deux mois.
Ces progrès sont les bienvenus, mais je suis convaincu qu'il y a encore beaucoup de choses que nous pouvons -et devrions- faire ensemble. Le processus de dialogue méditerranéen offre une liste importante et toujours croissante d'activités, qu'il s'agisse de la coopération entre militaires, de la gestion de l'espace aérien, ou bien encore des plans civils d'urgence.

Je suis persuadé qu'au moment de déterminer les domaines dans lesquels ils souhaiteraient concentrer leurs efforts, nos partenaires méditerranéens réfléchiront en outre sérieusement à la possibilité et aux moyens de contribuer à des opérations de l'Otan. Le Maroc participe déjà de façon significative à notre mission KFOR au Kosovo. Je me félicite aussi que l'Algérie, Israël et le Maroc aient exprimé le souhait de contribuer à l'opération Active Endeavour, et que d'autres partenaires méditerranéens reconnaissent l'importance de cette opération non seulement pour la sécurité de l'Europe, mais aussi pour celle de la région méditerranéenne dans son ensemble.

Il faudra, selon moi, que le renforcement de la coopération pratique aille de pair avec une intensification du dialogue politique à mesure que nous enrichirons notre relation. Notre réunion de Rabat sera à cet égard une étape importante de ce processus.

Elle permettra de montrer que les pays de l'Otan demeurent déterminés à mieux connaître les besoins et les préoccupations spécifiques de nos partenaires méditerranéens, d'expliquer à ces pays comment l'Alliance réagit face à un environnement de sécurité fondamentalement différent et de les encourager à s'engager dans une coopération mutuellement bénéfique afin de relever les sérieux défis qui nous attendent.

* Par Jaap de Hoop Scheffer, secrétaire général de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (Otan)


source;le matin

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 06/04/2006 19:55:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
romeosso
Journaliste
Journaliste

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2006
Messages: 789
sexe:
devise: Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter
Localisation: almania
Point(s): 789
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/04/2006 23:14:39    Sujet du message: L'OTAN souhaite resserrer les liens avec la Méditerranée Répondre en citant

la cooperation entre l otan et ces pays arabes a un seul objectif...plus de bases militaires stationnees dans ces pays..et leur capacite de jouer le gendarme c a d un bouclier contre le terrorisme et l immigration clandestine.et la recompense al "tilmid al mojtahid" hia aymaikou alih f 9adiata h9ou9 al inssan!al 9adia bayna Laughing

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 18:36:41    Sujet du message: L'OTAN souhaite resserrer les liens avec la Méditerranée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com