Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Yassine. Le dernier prophète!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
romeosso
Journaliste
Journaliste

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2006
Messages: 789
sexe:
devise: Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter
Localisation: almania
Point(s): 789
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/04/2006 13:54:00    Sujet du message: Yassine. Le dernier prophète! Répondre en citant

Ses disciples l’ont fait “lieutenant de Dieu sur terre”. Comme le prophète, il est entouré de “sahaba” auréolés de la grâce divine. Sa fille ? Les militants l’appellent “chrifa lalla Nadia radia Allahou ânha”. Qui dit mieux ?


“Viendra un jour qui fera oublier tout ce qui lui aura précédé et où, enfin, se lèvera le soleil d'Al Adl Wal Ihsane. 2006 est un grand rendez-vous auquel nous devons tous nous préparer”. C'est Abdessalam Yassine qui parle devant un cercle d'adeptes réunis à Fès en août 2005. Ainsi avait été “officiellement” lancée l’idée du “grand changement
2006” qui a, depuis, fait couler tant d’encre... Dans la littérature de la jamaâ, ce changement porte un nom : la qawma (qu’on pourrait traduire par “grand soir”), censée instaurer la khilafa ou Califat, autrement dit rétablir la loi de Dieu sur terre - et notamment au Maroc. Un changement radical de régime, pour faire court, béni de surcroît par Dieu et son prophète en personne. La preuve : “conscients et éveillés”, les adeptes du vieux cheikh disent voir, à tout bout de champ, des anges et des compagnons du prophète... et même le prophète lui-même, avec lequel ils tapent volontiers la causette.

Cela prêterait à rire si le phénomène n’était pas collectif et s’il ne concernait pas autant de gens. “Visions” ? Plutôt hallucinations (lire l’avis du psy, ci-dessous), matière scientifique alléchante pour tout psychiatre intéressé par l'étude des organisations sectaires. Une source au fait des tractations en haut lieu croit savoir que “les services de renseignement et les plus grands responsables de l'Etat sont sérieusement préoccupés par la situation et suivent son développement au jour le jour”. Comment interpréter par exemple, la “vision” racontée par ce militant de la jamaâ à Rabat, en présence du cheikh Yassine et d'autres responsables de l'association ? “Hier, dit le jeune homme, j'ai vu Mohammed VI prendre l'avion. Il se dirigeait vers un pays lointain. Puis soudainement, il s'est mis à lancer ses bagages et ses effets personnels par-dessus bord… Finalement, il s'est lui-même jeté dans le vide”. Et que lui répond le cheikh ? “Qu'il ne faut pas avoir des visions et attendre qu'elles se produisent. Il faut provoquer le destin” ! Plus clair que ça... L'échange, pour ceux qui douteraient de sa véracité, est archivé sur un CD. Tout comme cette harangue d’un autre leader de la jamaâ, lancée quelques semaines plus tard à quelques dizaines de fidèles venus l'écouter : “la mission qui nous attend fera trembler les montagnes”.

“Du Ihsane au Adl”
Cette frénésie n'étonne pas le chercheur et spécialiste d'Al Adl Wal Ihsane Mohamed Darif. “Les visions ne datent pas d'hier et ne sont pas l'exclusivité de la jamaâ. Elles ont toujours existé, d'une manière ou d'une autre, dans plusieurs confréries soufies”. Chez Al Adl Wal Ihsane, cela fait plusieurs années que les militants ont pris l'habitude de se retrouver après la prière d'Al Fajr, pour raconter leurs rêves et leurs visions de la veille. “ça s'arrêtait là. On essayait de trouver des interprétations à ces visions, entre nous, et le lendemain matin, on passait à autre chose. La jamaâ ne faisait pas de fixation sur cette histoire”, explique un ancien membre d'Al Adl.

Que s'est-il donc passé pour que les visions basculent dans le domaine public et créent autant d'émoi ? Il y a d'abord l'effet de masse : ces dizaines de disciples qui “voient” tous la même chose, au même moment. Puis il y a l'objet des visions, la khilafa, et la nature, manifestement politique, des interprétations qui en sont faites. “Les visions sont passées du domaine religieux du Ihsane (bienfaisance) au domaine politique d'Al Adl (justice)”, résume joliment Darif. Mais Al Adl a-t-elle délibérément choisi de communiquer sur ces visions ? A supposer qu'elle dispose réellement d'un programme de changement radical, la jamaâ n'aurait-elle pas gagné à le garder secret, jusqu’au moment du passage à l’acte ? Abdelfattah Rahmoune, un transfuge du mouvement, est convaincu que telle était l’intention initiale des leaders d'Al Adl... Qui a rendu publiques ces “visions” apocalyptiques ? Selon Mounir Regragui, membre du “conseil de guidance” de la jamaâ, “tout cela devait rester secret mais la volonté divine en a voulu autrement. Tout a été dévoilé, nous n'y pouvons rien”. Ce qui ne répond toujours pas à la question : qui a dévoilé ces visions ? Deux hypothèses : l’Etat, dans une tentative de décrédibiliser Al Adl, ou encore les dissidents de la jamaâ, dans un but de vengeance. Peut-être les deux à la fois...

Rahmoune, en tout cas, s’est donné une mission depuis sa défection : mettre la jamaâ face à ses contradictions. Ancien disciple de Yassine, ce jeune instituteur a, avec d'autres “frères” dissidents, créé un site Internet (khorafa.org) et un forum de discussion dédié à sa cause. Selon lui, “Al Adl a enfreint une règle élémentaire chez les soufis, hifd assir (le maintien du secret). Elle a dévoilé des visions censées rester secrètes au sein de la confrérie. Aussi bizarre que ça puisse paraître, les webmasters d’Al Adl les ont mises en ligne, en pensant que personne ne les verrait... Non seulement ça n’a pas été le cas, mais ça a fait beaucoup de bruit - notamment sur notre forum et notre site. Résultat : ils ont bloqué l’accès aux enregistrements. Nous avons hurlé de plus belle. Quinze jours après, ils les ont remis en ligne, mais en ne gardant que les plus édulcorés” .

Tout cela a, semble-t-il, beaucoup affecté Yassine. Cela fait plus de quatre mois qu’il n’assiste plus aux rituelles “visites du dimanche”, à l’occasion desquelles les dirigeants d’Al Adl vont à la rencontre des militants, dans diverses villes du royaume. Se ferait-il rare pour se faire désirer ? Il y a deux semaines, un responsable d'Al Adl a affirmé que Yassine “est bien portant, mais qu’il préfère rester chez lui pour ne pas attraper froid”. L'explication n'a pas convaincu grand monde.

Le prophète est parmi nous
Bouderie du cheikh ou pas, ces histoires de visions rendent un grand service à la jamaâ. Selon un spécialiste du mouvement, “maintenant qu'elles sont dévoilées, ces visions constituent un incroyable mécanisme de mobilisation”. En effet, les disciples de Yassine n'ont jamais été aussi forts et solidaires. Aujourd'hui, ils ont un but, béni par la puissance divine et circonscrit dans le temps. Ils ont aussi un chef, clairement désigné par Dieu et par son prophète.

Un militant raconte : “j’ai vu le prophète Mohammed, et je lui ai demandé de me montrer le chemin de Dieu. Il m’a souri, puis a désigné de sa main une tente d'où sortait une lumière éblouissante. à l’intérieur, Abdessalam Yassine ramassait des branches d'arbre par terre. Le prophète s’est alors tourné vers moi et m’a dit, en désignant Sidi Abdessalam : demande à cet homme. Lui, il sait”. Dans les “visions” de ses disciples, Yassine est toujours accompagné du prophète ou de ses sahaba (compagnons). Il est clairement désigné comme étant “le lieutenant de Dieu sur terre” (tel quel). Au Maroc, mais pas seulement. Au Mali (et cette fois, ce n’est pas une “vision”), un alem soufi a brandi le portrait de Yassine et a demandé à ses disciples s'ils le connaissaient. Non, ils ne le connaissaient pas. Le maître soufi le leur a alors présenté en ces termes : “c'est le calife choisi par le prophète et il est au Maroc. Il faut que vous le connaissiez. C'est votre guide spirituel”. Au Maroc, un lieutenant du vieux cheikh a tenté d'être “plus rationnel”. Selon lui, le calife que les musulmans attendent est censé réunir “dix qualités” - évidemment, Yassine les a toutes.

Tout comme le prophète, sa famille est “bénie” : quand les disciples parlent de sa fille Nadia ou de sa mère Rqia, ils ajoutent à son nom l’expression “radia Allahou ânha” - une formule normalement réservée à la famille du prophète et à ses compagnons. D’ailleurs, Yassine aussi a des compagnons, encore une fois comme le prophète. Ce sont les membres du majliss al irchad (conseil de guidance) ou du majliss arrabbani (conseil divin - rien de moins). Eux aussi sont bénis parce que proches de Yassine. Le parallèle avec les sahaba est flagrant. Chaque déplacement du vieil homme est un véritable événement. L'année dernière (un enregistrement vidéo est disponible), Yassine a été reçu avec les honneurs dus à un chef d'Etat dans le hall de l'aéroport Mohammed V, alors qu'il revenait simplement... d'Agadir. Une vingtaine de lieutenants de la jamaâ se sont alignés à la sortie des voyageurs et lui ont tous embrassé la main ou l'épaule. Cherchez le parallèle... En permettant à ses disciples femmes de mentir à leurs parents et à leurs maris pour assister aux rencontres d'Al Adl, Yassine se paye le luxe de dépasser les interdits coraniques, en l’occcurrence ici celui du mensonge. Dans la jamaâ, Yassine est tout : le père, le guide spirituel, le leader politique… Sans lui, les autres responsables de la jamaâ ne sont rien. Quand il a vidé sans ménagement Mohamed Bachiri, pourtant co-fondateur de la jamaâ, personne n’a bronché. Le cheikh ne se trompe jamais. Ses disciples en difficulté l’invoquent, au même titre qu’ils invoquent le prophète et les saints de l'islam. Et apparemment, ça marche ! Une de ses disciples raconte avec tout le sérieux du monde comment Yassine l'a délivrée d'une... attaque de diables (!) : “alors que je lisais le Coran, raconte-t-elle, j'ai vu des diables m'attaquer de toutes parts. Je n'ai pas cessé d'invoquer le prophète, de me cacher, d'essayer de fuir, rien n'y faisait. Puis j'ai invoqué Sidi Abdessalam et les diables sont devenus tout petits. J'ai alors compris, je me suis sentie tellement forte”. Yassine plus fort que Mohammed ! Cela vous semble incroyable ? Connectez vous à www.yassine.net un dimanche après-midi et observez : des adeptes de la jamaâ les racontent “en direct-live”. Vous en rirez, probablement. Vous oui, mais pas ce adliste de base qui se retrouve nez à nez avec le lieutenant de Dieu sur terre himself ! Il a tellement entendu parler de lui, il l'a tellement vu et revu sur Internet que le simple fait de le voir en chair et en os est déjà, pour lui, une sorte de miracle. Et le meilleur est à venir : lui aussi raconte au cheikh ses visions promettant la victoire à Al Adl. Le calife l’écoute alors patiemment, puis le félicite pour ce “don de Dieu” réservé aux élites pieuses et sincères. L'adepte gagne alors des échelons dans la hiérarchie de la confrérie et rentre tout content dans sa bourgade, plus motivé que jamais...

“Les adeptes de Yassine sont généralement des gens fragiles et démunis qui se noient dans ‘la non identité’, analyse un sociologue. Ils ne sont personne et ont besoin d'une bouée de sauvetage. Ils n'existent qu’à travers le groupe. Grâce au rêve, l'adepte passe de la non identité à la starification”. Pour avoir son quart d’heure de gloire, un militant peut donc facilement en rajouter, voire carrément s’inventer une “vision” de derrière les fagots...

Les “super-visions” du guide
Si les “visions” sont réservées (selon Yassine) aux plus pieux et aux plus sincères, à quoi doivent ressembler dans ce cas les visions de Yassine lui-même, de ses lieutenants, de sa fille, etc. ? Si de simples adeptes voient le prophète ou parlent à Dieu, que voient les chefs de file de la confrérie ? Officiellement, rien. Il n'existe presque pas d'enregistrements qui évoquent les visions d'un Moutawakil, d’un Arsalane, d’un Chibani, ou d’autres membres du conseil de guidance. Mieux : dans leurs différentes sorties médiatiques, les dirigeants d’Al Adl tentent à chaque fois de minimiser les “visions” des adeptes, à défaut de pouvoir, aujourd’hui, les nier. Ils mettent un soin particulier à démentir tout ce qui se rapporte à “l’horizon 2006”. Manière de rassurer les officiels mais aussi de préserver leur légitimité “populaire” : si rien ne se passe en 2006, ils n'auront jamais rien dit. Cela étant, quelques rares visions du cheikh circulent parmi les plus fidèles. A Marrakech, il aurait dit : “man arada wajha allah, fa ana” (celui qui désire le visage de Dieu, c'est moi). Comprenne qui pourra... Quelques militantes , en tout cas, se seraient évanouies en entendant le cheikh dire ça. Autre vision du cheikh rapportée par un connaisseur de la jamaâ : il se serait “vu” - excusez du peu -monter au septième ciel et tenir la terre entre ses mains ! Aucun enregistrement ne permet de prouver que Yassine a effectivement raconté cela. Mais ses lieuttenants donnent quand même, de temps à autre, quelques clés. Ainsi de Mounir Regragui, membre lui aussi du conseil de guidance, qui a déclaré : “ce que voit Yassine aujourd'hui n'est qu'une toute petite partie de ce qu'il a vu au début de sa carrière avec Sidi Abbès. Son destin était tout tracé depuis”. Yassine aura donc patiemment attendu son heure...

Manifestement, il en a assez d’attendre aujourd’hui. A 78 ans, le temps presse... Ce n’est évidemment pas la raison qu’il avance pour justifier la khilafa en 2006. Selon lui, le fruit est politiquement mûr : le régime est au plus bas, la qawma n’est plus qu’une question de mois, voire de semaines.

Mais que se passera-t-il... si rien ne se passe en 2006 ? Al Adl a apparemment tout prévu en cas de succès... mais rien en cas d’échec. Si la révolution annoncée n’a pas lieu, les militants pourront toujours se réfugier dans les voies de Dieu qui, comme chacun sait, sont impénétrables. Un peu court, comme stratagème de secours ? Peut-être pour vous, mais, encore une fois, pas pour des gens qui sont prêts à croire que leur leader traverse les murs (authentique !). Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois. Yassine avait déjà prédit la fin du régime avec la mort de Hassan II. Il n’en a rien été, mais ça n’a pas destabilisé la jamaâ outre mesure...

Ce scénario se reproduira-t-il le premier janvier 2007 ? Les paris sont ouverts... au sens propre, parfois, puisque un adliste a proposé à Rahmoune le dissident, dans la rue et devant témoins, de miser 10 000 DH sur la prise du pouvoir par les militaires cette année ! Jusqu’où le délire ira-t-il ? “Rendez-vous au réveillon 2007” a même lâché Mounir Regragui. On fêtera ça au champagne...

source:tel quel


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/04/2006 13:54:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
romeosso
Journaliste
Journaliste

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2006
Messages: 789
sexe:
devise: Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter
Localisation: almania
Point(s): 789
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/04/2006 13:58:34    Sujet du message: Yassine. Le dernier prophète! Répondre en citant

petit commentaire personnel:a part ses delires prophetiques,cet homme est tres dangereux pas slt par son dogmatisme mais aussi par ses hallucinations...on dirait le nouveau khomeiny du maroc!vous n avez qu a voir ce que font ses adeptes dans les universites marocaines.il faut faire attention.....

Revenir en haut
lord
G.Moderateur
G.Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 071
sexe:
devise: tsliiiiiim
Localisation: salé/casa
Point(s): 3 067
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/04/2006 14:11:07    Sujet du message: Yassine. Le dernier prophète! Répondre en citant

romeo, je suis slawi, j'habite tout pres de sa "santeté" Very Happy
il faut savoir que certains de ses adeptes, rien qu'a entendre son non commencent a pleurer, bghad nadar 3la chi 7wayej graaaaaaaave, mais quoi faire, si on l'emprisonne on dit bonjour la dictature, llahoumma le laisser libre de "precher" et de nous eduquer au mieux pour contrer ce genre de "sectes".



Revenir en haut
romeosso
Journaliste
Journaliste

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2006
Messages: 789
sexe:
devise: Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter
Localisation: almania
Point(s): 789
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 14/04/2006 14:29:48    Sujet du message: Yassine. Le dernier prophète! Répondre en citant

lord a écrit:
romeo, je suis slawi, j'habite tout pres de sa "santeté" Very Happy
il faut savoir que certains de ses adeptes, rien qu'a entendre son non commencent a pleurer, bghad nadar 3la chi 7wayej graaaaaaaave, mais quoi faire, si on l'emprisonne on dit bonjour la dictature, llahoumma le laisser libre de "precher" et de nous eduquer au mieux pour contrer ce genre de "sectes".


pour une secte c est une secte et le gourou est macheavelique..il est capable de faire les yeux doux meme au "chaytan al akbar" je veux dire les usa.et n oublions pas sa fille qui a voulu "mobiliser" le peuple pour sa fameuse republique!un reve de plus dial anabi al mountadar!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 05:56:01    Sujet du message: Yassine. Le dernier prophète!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com