Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Effectifs de la Fonction publique : Les fonctionnaires fantô

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 24/05/2006 09:17:58    Sujet du message: Effectifs de la Fonction publique : Les fonctionnaires fantô Répondre en citant

Effectifs de la Fonction publique : Les fonctionnaires fantômes recensés


Le Premier ministre a présidé, vendredi dernier, une réunion sur la question des fonctionnaires fantômes dans l¹administration publique. C¹est la seconde rencontre que Driss Jettou consacre à cette importante question. L¹objectif était d¹avoir une visibilité sur l¹opération lancée avec la mise en application de la circulaire du 11 mai 2005, dont les résultats ont été présentés, tout particulièrement en ce qui concerne l¹ absentéisme des fonctionnaires. Quelques centaines de véritables fonctionnaires ont été radiés de la Fonction publique.
L¹opération de lutte contre le phénomène des fonctionnaires fantômes a mobilisé tous les ministères, surtout durant les quatre derniers mois, nous déclare le ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics. «Des efforts ont été déployés contre les absences régulières» afin de détecter ce que l¹on appelle communément fonctionnaires fantômes. Mohamed Boussaid estime «qu¹il faudra s¹entendre sur la définition» du concept. Pour le ministre, un fonctionnaire fantôme «est celui qui perçoit un salaire de l¹Etat sans aucun travail accompli et qui jouit de complicités et de protection».
Il est vrai que, globalement, les ministères n¹étaient pas en mesure de fournir une liste précise de leur personnel. «Avec un demi million de fonctionnaires, il est certain que des fonctionnaires fantômes se noient dans la masse», estime le ministre.
Le phénomène a été amplifié. Des chiffres fantaisistes ont été avancés sans preuves tangibles. Des sources avaient avancé 15.000 «fantômes» rien que dans l¹éducation nationale. D¹autres ne parlent que de 6000 à 8000 dans toute la fonction publique.
Mohamed Bousaid fait preuve de discernement. «Il y a eu une catégorie de fonctionnaires qui avaient été mis à la disposition d¹autres ministères». Cela ne permettait pas de les suivre de près. Comme «il y a une catégorie du personnel qui ne travaillait pas parce que leurs supérieurs ne leur donnaient pas de travail». Ces deux catégories n¹ont rien à voir avec les fonctionnaires fantômes.

Quelques centaines
de fonctionnaires radiés

L¹opération lancée il y a une année avait pour premier objectif «de maîtriser les effectifs de l¹Administration» dans chaque département ministériel.
Les listes ont été établies avec la signature du chef administratif et comportaient l¹effectif (avec noms et prénoms, CIN, etc.). Une exception cependant : les collectivités locales. Elles n¹ont pas été touchées par cette opération qui a été l¹objet d¹un suivi rigoureux pour «détecter les absences régulières et permanentes». L¹opération n¹a pas concerné non plus les fonctionnaires «qui sont payés en Régie ou par comptes affectés».
Pour le ministre, il y a eu quelques centaines de véritables fonctionnaires fantômes. Ils ont été radiés de la Fonction publique. Un certain nombre de personnes auraient bénéficié du DVD (départ volontaire). On n¹en connaît ni le nombre ni le département ministériel où ils travaillaient. Quant aux absentéistes, il y a défalcation des journées non travaillées du salaire.
Lors de la réunion de vendredi, le Premier ministre a examiné «un projet structurant et partagé» entre les différents ministères. Il s¹agit d¹une base de données à la disposition de tous les départements qui peut rendre compte des éventuelles anomalies.
«L¹exercice commencé l¹année dernière se poursuivra deux fois par an» pour mieux maîtriser l¹absentéisme, rajoute Mohamed Bousaïd qui n¹exclut pas que quelques cas de fonctionnaires fantômes puissent avoir échappé aux différents filets.
Certes, la réglementation de la gestion du personnel de l¹Etat existe. Les outils de contrôle aussi. Il faudra, cependant, que les mesures disciplinaires soient effectives. Quant au personnel des collectivités locales, c¹est une autre paire de manche qui risque de ne commencer qu¹après la fin de l¹approche quantitative de l¹administrationŠ

M. Khalil




source:al bayane

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 24/05/2006 09:17:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com