Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Les femmes demandent aux partis de leur faire plus de place

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 05/06/2006 08:52:08    Sujet du message: Les femmes demandent aux partis de leur faire plus de place Répondre en citant

Débat sur la parité avant le scrutin de 2007
Dans quelle mesure le champ politique au Maroc dispose-t-il le féminisme à constituer un enjeu dans le projet de changement politique et social que les partis assignent à leur action ? Dans la perspective des législatives de 2007, la féminisation des partis politiques et la présence des femmes au sein des instances dirigeantes de ces partis reviennent dans toutes les bouches comme étant des facteurs essentiels de la modernisation de ces structures.

L'on craint que le principe du quota et de la liste nationale ne soit remis en cause à la faveur de la révision du code électoral. Il faut d'abord signaler que le principe du quota utilisé dans l'établissement d'une liste nationale féminine a été le fruit d'un accord entre tous les partis politiques. Grâce à l'introduction d'un quota de 30 sièges qui leur étaient réservés, les femmes représentent désormais 10,8 % des parlementaires. Leur nombre a augmenté de 2 en 1997 à 35 lors des élections du 27 septembre 2002.

Aujourd'hui, tous les observateurs de la politique interne du pays notent avec satisfaction l'ouverture de l'Institution Royale sur les compétences féminines, par la nomination pour la première fois d'une femme conseillère auprès de Sa Majesté le Roi, la désignation de femmes ambassadeurs et d'une femme représentante du Maroc auprès de l'Unesco.

D'autres femmes ont accédé à des postes de responsabilités importants dans des secteurs essentiels. Cela traduit la volonté de la plus Haute Autorité du pays à reconnaître les compétences des femmes, et la place qu'elles doivent occuper dans la société marocaine.

Toutefois, si les femmes occupent d'importants postes dans les instances partisanes, syndicales et associatives, elles tirent la sonnette d'alarme sur la situation de leur sous-représentativité dans le champ politique. Les militantes de l'USFP, du PJD, de l'Istiqilal, du PPS, du FFD ou encore du Mouvement populaire, exigent un quota de 33 % de participation de la femme dans les postes de responsabilité politiques à tous les niveaux. Elles considèrent que le quota de 10 % de femmes au Parlement reste insuffisant. Elles jugent le nombre de femmes élues au niveau des collectivités locales insignifiant.

Bref, les femmes se déclarent être lésées en ce qui concerne le principe de l'égalité des droits politiques et celui des actions positives. Leurs propositions s'articulent autour de ces deux principes qui partent de l'article 8 de la Constitution qui garantit l'égalité entre l'homme et la femme en droits politiques. Elles demandent l'établissement d'un quota obligatoire au sein des partis politiques.

Elles revendiquent un statut de militantes actives et surtout agissantes au niveau des structures et décisions. " La représentativité au sein de ces institutions est en deçà de la place effective que doivent occuper les femmes au vu de leurs compétences et de leurs nombres ", souligne Nezha Skalli, du PPS, qui suggère de conditionner le financement des partis politiques au poids de la représentativité féminine.

En effet, rares sont les partis politiques marocains tels que l'USFP et le parti de l'Istiqlal qui se sont efforcés, depuis 1998, de démocratiser leur fonctionnement interne en imposant un quota de 20 % de femmes parmi les cadres, y compris au bureau politique.

Les autres suivront dans l'avenir avec l'approche des échéances électorales de 2007. Au passage, le président du RNI rappelle : «notre parti, le Rassemblement National des Indépendants, a réservé à ses militantes 20 % des sièges du comité central, qui est le parlement de notre formation, en souvenir de la participation de 10 % des femmes à la Marche Verte de 1975 qui a été une étape décisive dans la récupération de notre Sahara».

Toutefois, il faut noter que l'absence de la parité est l'une des raisons pour lesquelles les femmes marocaines fuient les partis politiques.
«La représentativité féminine au Parlement est à nuancer», souligne Zoubida Bouayad, conseillère socialiste à la deuxième Chambre.

Si la présence des femmes à la première Chambre a été massive au lendemain des élections législatives, favorisée par l'adoption du principe de la liste nationale des femmes, elles ont été minoritaires à accéder à la Chambre des conseillers. Dans ce cadre, Zoubida Bouayad invite à repenser les structures menant à la représentation au sein de la seconde Chambre sur la base d'un principe de quota.

Les centrales syndicales, les chambres professionnelles sont parmi les structures désignées et qui restent quasi hermétiquement fermées à la gent féminine.
Rachida Tahri, présidente de l'Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) avait, dans ce sens, déclaré : «nous revendiquons l'établissement d'un quota obligatoire au sein des partis politiques.

Nous demandons qu'il y ait les deux tiers au moins au sein des instances dirigeantes et lors des congrès et assemblées constitutives, au niveau local et national».

El Mahjoub Rouane | LE MATIN

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 05/06/2006 08:52:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com