Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Peu de place pour les enseignants voulant changer de ville :

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 06/06/2006 13:44:45    Sujet du message: Peu de place pour les enseignants voulant changer de ville : Répondre en citant

Peu de place pour les enseignants voulant changer de ville : Le DVD réduit les chances de mutation


Les dossiers de demandes de mutation, déposés par les enseignants afin de changer de lieu de travail, continuent à être traités au ministère de l¹Education nationale. Les services d¹informatique et de ressources humaines compilent les informations dans l¹espoir d¹avoir une visibilité sur les possibilités de satisfaire les souhaits du plus grand nombre de demandeurs. Cependant, selon des sources syndicales, très peu de demandes seront satisfaites en ce qui concerne les choix des grandes villes. L¹opération «Départs volontaires» aurait réduit les choix et les places, surtout sur la côte atlantique et dans certaines grandes villes.
En principe, les résultats seront connus dans trois semaines. Mais l¹on estime déjà qu¹un nombre supérieur à la moyenne des années passées (70 à 80 mille dossiers) serait atteint.
Auparavant, sur ce chiffre, près de 12.000 avis favorables étaient émis. Plus de 50% choisissaient de s¹installer dans l¹axe El Jadida-Kénitra.
Mais depuis deux ans, l¹offre a été revue à la baisse de moitié. L¹année scolaire 2004-2005 a connu plus de 65.000 demandes dont seulement 5430 bénéficiaires.
Aujourd¹hui, avec l¹opération de départ volontaire, l¹offre serait encore réduite et ne concernerait, pour la plus grande partie, qu¹un certain nombre de villes, voire d¹établissements dans les mêmes villes. Par contre, l¹enseignement dans le monde rural, où le déficit est patent, ne présente aucun problème. Sauf qu¹il n¹y a pratiquement presque «aucune demande dans ce sens». C¹est le cas généralement, en plus des écoles rurales, pour des villes comme Azilal, Kelâat Sraghna, Ouarzazate, Errachidia, etc.
Même les critères de choix des heureux mutés ne semblent plus avoir la même valeur qu¹auparavant.

Mutations ou permutations ?

Théoriquement, la femme enseignante est prioritaire pour rejoindre son mari, suivie du mari enseignant qui opterait pour le regroupement familial et, enfin, l¹enseignant - des deux sexes - qui aurait passé 12 années (contre 16 ans auparavant) dans le même lieu. Mais il sera impossible de satisfaire le premier choix de l¹enseignant. C¹est pourquoi, dix choix ont été demandés afin de satisfaire le maximum de demandes et de ne pas faire perdre aux enseignants d¹autres opportunités de mutation à part celle souhaité en premier.
Mais, d¹après des sources syndicales, l¹opération «Mouvement de mutation» s¹apparentera, cette année, plus à des permutations au sein des mêmes délégations et, éventuellement, dans la même région, qu¹un changement de poste à caractère national (d¹une grande ville à une autre).
Dans les milieux du MEN, l¹on estime que malgré le DVD, «de nombreuses demandes seront satisfaites et qu¹il n¹y aura pas trop de mécontents».
Mais la problématique, pour être cernée, reste tributaire des postes budgétaires prévus pour la prochaine rentrée scolaire et leur répartition géographique en fonction des déficits et des besoins de l¹Administration. Cela pose le problème des matières enseignées et des postes similaires qui seraient libérés. Sans parler de certaines interventions «connues» qui ne suivraient ni la procédure ni le bon sens.
A cela, il faudra également ajouter le fait que certaines délégations ne connaissent aucun développement quantitatif de leurs établissements, avec «l¹abandon de construction de nouvelles écoles dans certaines villes».

Mohamed Khalil


source:al bayane

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 06/06/2006 13:44:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com