Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
hommage a najib mahfoud

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Nacha6 ha houwa cha6 -> Litterature -> Livre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 30/08/2006 22:37:09    Sujet du message: hommage a najib mahfoud Répondre en citant

Naguib Mahfouz, maître du roman égyptien moderne


Premier écrivain arabe à avoir obtenu le prix Nobel de littérature en 1988, l'Egyptien Naguib Mahfouz, 94 ans, était le maître du roman arabe moderne qu'il a fait reconnaître à travers le monde.

Presque sourd et aveugle, victime en 1994 d'un tentative d'assassinat islamiste, Mahfouz s'est éteint mercredi matin à l'hopital de la police du Caire, sa ville natale et la grande scène de sa création littéraire.
Hospitalisé à la suite d'une chute, le 16 juillet, il a été victime d'une série de complications aux reins, aux poumons et au colon, son organisme s'affaiblissant peu à peu.

La capitale égyptienne et ses quartiers étaient pour lui non seulement une métaphore de l'Egypte, mais de l'humanité toute entière, avec ses passions, ses vices, ses certitudes, tout autant que ses doutes, politiques et religieux.
Mahfouz a été un des rares intellectuels égyptiens et arabes, a avoir approuvé les accords de paix entre l'Egypte et Israël, signés par Anouar el-Sadate en 1979, tout en se déclarant totalement solidaire des Palestino.

"Je suis du côté de la connaissance, seule voie de salut dans cet océan houleux d'ignorance dans lequel nous sommes appelés à vivre", avait résumé d'un trait Mahfouz, partisan d'un islam modéré, farouchement opposé à l'intégrisme.

Riche d'une cinquantaine de romans et de nouvelles, son oeuvre est devenue un monument de la littérature arabe. Les nouveaux grands noms du roman, comme son disciple Gamal Ghitani, affirment "être tous sortis du manteau de Mahfouz".
Naguib Mahfouz a été en 1988 le premier romancier de langue arabe à recevoir le prix Nobel de littérature. Il en est le seul lauréat à ce jour.

Il s'est dit l'héritier des égyptiens Taha Hussein, Mohammed Hussein Haykal ou Tewfik al-Hakim. Il affirmait avoir apprécié la poésie antéislamique - décriée par les fondamentalistes musulmans - et lu avec passion le russe Tolstoï, l'anglais Dickens ainsi que les français Zola ou Camus.

Après des études de philosophie, devenu fonctionnaire, il s'était progressivement adonné à la littérature. Il n'a été reconnu que dans les années cinquante après la parution d'un énorme roman de 1500 pages, la Trilogie.
Dans ce Triptyque (Impasse des deux palais, Palais du désir et le Sucrier), il décrit les espoirs et les désillusions politiques d'une famille bourgeoise cairote sur trois générations entre 1917 et 1944.

Naguib Mahfouz s'est toujours intéressé à la politique et sympathisé avec le Wafd, l'ex-grand parti nationaliste et libéral, luttant contre le colonialisme britannique avant la Révolution nassérienne de juillet 1952.

Lors des dernières élections législatives de 2005, remportées par le parti du président Hosni Moubarak, mais avec une forte poussée islamiste, il avait déploré "le triste échec de l'opposition laïque".

En 1959, il termina son chef d'oeuvre "Les enfants de la médina", roman parabole dans lequel Dieu est symbolisé par un patriarche régentant ses descendants, les prophètes des trois religions monothéistes.

Parce qu'un quatrième personnage semble annoncer la mort du divin, le livre est alors interdit en Egypte par Al-Azhar, la plus haute autorité de l'islam sunnite, qui a jugé l'oeuvre "blasphématoire".

En butte aux attaques d'islamistes, il avait miraculeusement survécu à l'agression à l'arme blanche d'un intégriste, en octobre 1994. Depuis, Mahfouz était paralysé de la main droite et avait cessé d'écrire, dictant ses textes.

Il avait provoqué en début d'année la consternation d'intellectuels égyptiens pour avoir demandé l'imprimatur d'al-Azhar pour faire enfin publier "Les enfants de médina" au Caire alors qu'il n'avait pu être édité en arabe qu'à Beyrouth.
Malgré ses positions sur Israël, son oeuvre littéraire est devenue un classique, diffusée et étudiée dans tous les pays arabes.

Mahfouz avait encore soutenu en 2001 un dramaturge égyptien exclu de l'Union des écrivains, parce que favorable à la normalisation avec Israël.

AFP

source: menara.ma

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 30/08/2006 22:37:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 30/08/2006 22:41:05    Sujet du message: hommage a najib mahfoud Répondre en citant

Naguib Mahfouz : bibliographie

L'écrivain égyptien Naguib Mahfouz, qui est mort mercredi à l'âge de 94 ans, a été un auteur prolifique, signant plus de 50 romans, recueils de nouvelles et pièces de théâtre. Nombre de ses oeuvres ont été éditées en arabe ou traduites sous des noms différents, ce qui complique sa bibliographie.
Voici une liste non exhaustive de ses principales oeuvres
- 1939 : Le jeu du destin
- 1945 : Le nouveau Caire
- 1947 : Le passage des miracles
- 1948 : Chimères
- 1949 : Commencement et fin
- 1956/57 : Trilogie : L'impasse des deux palais, Le palais du désir, Le sucrier
- 1957 : Récits de notre quartier
- 1959 : Les enfants de la médina
- 1961 : Le voleur et les chiens
- 1962 : Les cailles et l'automne
- 1963 : Le monde de Dieu
- 1964 : La voie
- 1965 : Le mendiant, Une maison de mauvaise réputation
- 1966 : Dérives sur le Nil
- 1967 : Miramar
- 1968 : Le bistrot du chat noir, sous l'abri
- 1971 : Histoire sans queue ni tête, Lune de miel
- 1973 : L'amour sous la pluie
- 1977 : La chanson des gueux
- 1981 : La chanson du mariage
- 1982 : Nuits et journées arabes
- 1983 : Le voyage d'Ibn Fattouma
- 1987 : Le bonjour des roses
- 1996 : Mon Egypte
- 1997 : Les mille et une nuits, la quête
- 1998 : Matin de roses
- 2000 : Propos du matin et du soir


source: menara.ma

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
fz
ba9i rodage
ba9i rodage

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2006
Messages: 6
sexe:
Point(s): 6
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 31/08/2006 00:12:54    Sujet du message: hommage a najib mahfoud Répondre en citant

lah yra7mo

salut mes amis


Revenir en haut
Parler
6ar lih lfreyekh
6ar lih lfreyekh

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 283
sexe:
devise: f sbitar 7ouma9 rodage
Point(s): 284
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 31/08/2006 09:59:53    Sujet du message: hommage a najib mahfoud Répondre en citant

odkoro mawtakoum bi khayr,

neanmoin je ne peux pas lire ses livre devant la famille, j ai lu 3 ou 4 de ses livres, et croyez moi, il decrit les choses et il est naratiste comme Emil Zola ou comme Balzak, mais il y a des Scaines qui decrient qui ne sont pas joli joli en islam. allah yaghfar lih,


Revenir en haut
matris10
9atte3
9atte3

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2006
Messages: 815
sexe:
devise: lmakla wasa7a alah yjib.
Localisation: fes
7altek lyoum?: Mberzet
Point(s): 813
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 31/08/2006 19:24:35    Sujet du message: hommage a najib mahfoud Répondre en citant

ra7imaho alah waza9aho fasi7a janatihh



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 01/09/2006 14:24:09    Sujet du message: hommage a najib mahfoud Répondre en citant

lah yrahmo

hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 20:02:06    Sujet du message: hommage a najib mahfoud

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Nacha6 ha houwa cha6 -> Litterature -> Livre Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com