Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Meknes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Bladi -> Villes du Maroc
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 20/03/2007 17:30:25    Sujet du message: Meknes Répondre en citant

Meknes



Meknès (arabe: مكناسMaknâs, hébreu: מקנס, מקנאס) est une ville du Maroc qui tire son nom du berbère Meknassa du nom de la tribu fondatrice de la ville. Elle est le chef-lieu de la région administrative de Meknès-Tafilalet, au centre du pays. La ville est située à 140 km à l'est de Rabat et à 60 km à l'ouest de Fès. C'est l'une des quatre villes impériales du Maroc.
Géographie et démographie
Meknès est située à une altitude de 500m, sur le plateau de Saïs, entre le moyen-Atlas au sud et les collines pré-rifaines au nord ; ledit plateau s'étend sur une superficie de 4560 kilomètres carrés.

La ville est traversée par l'oued Boufekrane, qui sépare la vieille ville de la ville moderne. Son bassin versant est le Sebou (Fleuve du Maroc, né dans le Moyen Atlas, qui rejoint l'Atlantique : 458 Km)

La population de la ville de Meknès est estimée actuellement à 750 000 habitants (recensement 2004 du Maroc, voir détail ici: http://omari2002.ifrance.com/MEKNES%20-%20Recensement-Maroc%202004%20(sommaire).htm).

C'est la cinquième ville du Maroc. Les jeunes de moins de 25 ans représentent 60% de la population. La langue officielle est l’arabe mais beaucoup de gens, notamment les personnes âgés parlent couramment le berbère.

Les habitants de la région s'adonnent notamment à: l’agriculture, l'élevage et le commerce.

Climat

La ville de Meknès est un sous étage méditerranéen, subissant les influences continentales pendant les saisons d’été et d’hiver. Cependant la diversité géographique de la région fait que chacune de ses zones naturelles présente des nuances climatiques particulières. Le climat est de type semi-continental. Le régime thermique de Meknès est marqué par l’éloignement des côtes, d’où une importante amplitude thermique extrême atteignant 25,4 °C. La température du mois le plus chaud varie entre 29 et 38 °C, et celle du mois le plus froid varie entre 2 et 7 °C. Généralement, les températures varient de la manière suivante :

* De janvier à avril : La hausse mensuelle de la température est progressive et régulière. Elle est de l’ordre de 1 à 2 °C/mois
* D’avril à août : Une hausse mensuelle est de l’ordre de 3 à 5 °C. La température maximale moyenne mensuelle est atteinte au mois août, soit 35,6 °C.
* D’août à décembre : une baisse de l’ordre de 2 à 5 °C par mois.

La répartition des pluies au cours de l’année se caractérise par de fortes pluies en automne, une légère baisse en hiver avec un maximum relatif au début du printemps. L’été étant généralement sec. La période de pluie la plus importante s’étale d’octobre à mai, avec 9 à 10 jours de pluie par mois. La moyenne annuelle de pluie est estimée 84 jours. La pluviométrie moyenne dans la banlieue de Meknès dépassse 500 mm/an.

Histoire

La population de la région de Meknès appartenait à des tribus berbères qui se nomment eux-mêmes Imazighen; ce qui signifie ‘’hommes libres‘’. Leur langue est le dialecte berbère qui circule jusqu'à nos jours notamment dans les chaînes montagneuses de l’Atlas, malgré le passage de plusieurs dynasties qui ont régné sur le Maroc durant plus de 13 siècles.

L'histoire de Meknès semble remonter à la création d'une bourgade rurale non fortifiée au VIIIe siècle. L'installation au IXe siècle d'une tribu berbère, les Meknassa, qui établissent leur campement au nord de l'oued Boufekrane, donne son nom à la ville.

Les Almoravides en font un site militaire au XIe siècle. Les Almohades détruisirent la cité, coupable de résistance, pour en construire une plus grande et plus charmante avec des mosquées et puissantes fortifications. Lorsqu'ils s'en empapèrent, les Mérinides construisirent des médersas, des casbahs et des mosquées au début du XIVe siècle. Sous les Ouattassides, elle constituait une ville prospère.


Ville impériale

En 1672, Moulay Ismaïl (1672-1727), le deuxième roi de la dynastie Alaouite, quitte Marrakech pour installer sa capitale à Meknès, pour des raisons stratégiques, politiques et géographiques. Il fait alors construire 40 km de remparts autour de la ville qu'il reconstruit. C'est l'âge d'or de Meknès, qui se dote de ses plus beaux éléments architecturaux, notamment ses grandes portes.

Des historiens français lui ont attribué de multiples surnoms, dont la kasbah ismaïlienne, la Versailles du Maroc, la capitale aux belles portes ou encore la capitale du cheval.

Monuments et centres d'intérêt

La ville historique de Meknès est inscrite depuis 1996 sur la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO, en tant que bien représentant de façon remarquablement complète et satisfaisante, la structure urbaine et architecturale d'une capitale du Maghreb du XVIIe siècle alliant de façon harmonieuse des éléments de conception et de planification islamique et européenne.

* Bab Mansour el Aleuj

Bab Mansour el Aleuj est la plus importante et la plus remarquable porte de Meknès achevée en 1732 par Moulay Abdallah, fils du sultan Moulay Ismaïl. Elle a été conçue par un chrétien converti à l'islam, d'où son nom : la porte de Mansour le renégat. Les colonnes de marbre qui ornent les bastions latéraux en saillie proviennent des ruines de Volubilis. Mis à part sa valeur historique Bab Mansour est considérée par les habitants de la ville comme le portail liant le passé au présent.



* Heri es Souani greniers ou écuries (?) de Moulay Ismaïl
* Dar el-Ma, le Palais de l'Eau
* Mausolée de Moulay Ismaïl


Cette mosquée, construite en 1703 par Ahmed Eddahbi, est devenue le mausolée où repose Moulay Ismaïl aux côtés d'une de ses épouses et deux de ses fils. C'est un des rares monument religieux du Maroc ouvert aux non-musulmans.

Après plusieurs cours dont la dernière comporte un bassin pour les ablutions et où les visiteurs doivent se déchausser, l'on accède à la superbe antichambre du mausolée. De là on peut voir sans y pénétrer (accès réservé aux musulmans) la chambre funéraire richement décorée. Chambre ornée de quatre horloges comtoises, cadeaux de Louis XIV à l'ambassade envoyée par Moulay Ismaïl à la cour du roi de France.

Le mausolée a été restauré en 1960 sous le règne de Mohammed V.


* Palais Dar Jamaï

Le musée Dar Jamaï, classé monument historique, présente une nouvelle exposition permanente intitulée: "Arts et Métiers traditionnels de Meknès. Cette nouvelle exposition tente de faire apparaîtrela richesse des collections disponibles au Musée Dar Jamaï, tout en se basant à la fois sur la fonction de chaque pièce au sein du palais Jamaï, et sur l'identité socioculturelle du public local. On découvre à travers les différents espaces qui composent le parcours architectural de Dar Jamaï. Le premier espace au rez-de-chaussée, est défini comme espace privé: il comprend le patio, les chambres et la cuisine. Cet espace présente l'ensemble des métiers traditionnels de la ville de Meknès: bois de cèdre sculpté et peint, broderie de Meknès, kaftans et ceintures, bijouterie citadine, céramiquede Meknès, ferronerie et damasquinerie. Le visiteur peut également admirer l'un des aspects relatifs à l'art équestre "la fantasia", pratiquée à Meknès depuis bien des siècles. Le deuxième espace, à l'étage, est conçu comme un espace convivial: il comprend le salon d'apparat et un couloir ou des manuscrits du XVIIe siècle sont exposés. Cette nouvelle conception tente aussi de faire du Musée le centre d'intérêt des citoyens dès leur plus jeune âge. C'est ainsi qu'un espace a été réservé à l'enfant, lui permettant de s'exprimer dans des ateliers de dessin et d'animation. Le parcours de la visite s'achève par un Riad de type andalou, agrémenté d'un pavillon de plaisance manzah, bien décoré en bois peint.

* Medersa Bou Inania

La Medersa Bou Inania est une école coranique, construite au XIVe siècle dans la ville de Meknès au Maroc par le sultan Abû al-Hasan de la dynastie Mérinide.


* La Medina
* La khaima de Moulay Ismail, construite pour son épouse Berbère qui avait refusé de loger au palais. Cet edifice important situé rue Jnane Ben Halima à quelques pas du palais royal a été oublié par les uns et ruiné par le temps et appelle au secours...

À proximité de la ville se trouvent les ruines de Volubilis, principale ville de l'ouest de la province romaine d'Afrique.

Quartiers principaux

Prefecture Al-Ismailia :

* Elkasba
* la medina
* Sidi bouzekri
* Zitoune
* Roua
* Touargua
* Sbata (saramito)
* Bni-Mhmmed
* Agdal
* Toulal
* Sidi baba
* Al-Mansour
* Ennasre
* Morjane
* Kamilia
* Berrima
* Zerhounia
* Hay al Salam

Prefecture Al-Manzeh :

* Hamria
* Barj Moulay Omar (les anciens combattants)
* La-Hacienda
* Al-bassatine
* wislane
* plaizance

hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/03/2007 17:30:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Bladi -> Villes du Maroc Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com