Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Le terrorisme au Maroc

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Nacha6 ha houwa cha6 -> Dar l3ajaza (discussion générale) -> Dossier Spécial
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 31/03/2007 13:02:37    Sujet du message: Le terrorisme au Maroc Répondre en citant



Sallamo Alaykom

Jai pensé qu'un sujet d'actualité nous sera intéressant , ainsi qu'un echange d'avis, ou expressions personnelles autour de ce fléo ; de cette hante qu'on appel terrorisme ; nous sera utile aussi

Je voulais pas passer par la définition du terme; parceque la vrai défitinion on l a hna au fond,
rage, en larme, douleur tt ça doit refleter le sentiment de chaque marocain ; de chaque musulment en général ; lors de l 'annonce d'un acte terroriste , de pire quand il est dans un pays musulment, d pire encore quand il est fait par des gens qui soit disant porte la meme nationalité ou religion ( wa 7asha lilah wash ykono moslimine, 7et 7ta lihoud madahoursh hakda ...) contre des musulments.

le térrorisme on le sent pas seulement lors des scoops terroristes mais à chaque instant ;
le fait de confondre le terrorisme à l islam ; par des gens qui y connaissent rien, et au pire par des imbéciles qui le pratiquent et qui ratent tt a fait l chemin pour dire qu'il sont entrain de défendre l image de l islam !!

je sais pas comment appler ça; ghaba2? balada?? surtout jahl??? wla ta3assoub? d ou vient tt ça? hadou shadin diyana men wahd l coté qui n 'existe meme pas; dire qu on est fier de l etre;

deja mot fiérté je le concidère personnellement en 3 choses :

1 un palestinien par exp qui essaie de défendre sa terre; sa mere ; ses freres; sa presence; hada waah ; bravo w bjahd, j appel çaa mojahid ; j appel ça qq1 qui veut se défendre ; et tt seul malheureusement..

2 al jihad lors de da3wa nabawiyaa; la aussi c etait une epoque ou il etait indisponsable de "proteger" l islam et les musulments contre qui??, aywaaa?? qui " al kouffaaaaaaaaaar" haardaa; mashi contre khok l masslaam

3 qq1 qui veut développer l image de sa religion ou sa culture par le trabaakhooo ; al 3ilm ; a da3waaa; mashi tb9a nhaar kamel kaatshamkaar w tji tgouliaa baa9 nfargaa3 casa ana mojaahid


ça me met en rage tt çaa; apprendre que mon pays est touché me choque; malgré tt c 'est notre maroc , meme s'il en existe bcp d prob ça reste notre maroc a nous ;

vraiement je suis entre le no comment et 7assbiya Allahou wa ne3ma l wakil !!

chacun de vous doit avoir un sentiment ou avis ; vis a vis cette "chouha" ; le térrorisme blesse no seulement ceux qui ont vecu cette douleur , mais meme de loin; c a dire nous; on se trouve a chaque fois entrain d'expliquer que l islam c est pas ca; le maroc est tolérent ;


une chose : sir a ben laden laah ya3tik daal kima dalit din diaalnaa au debut il s'est montré le héros ; le sauveur; et en fin d compte? il a sauver koi??? il a rendu les choses de pire en pire...

volonté = sauver (qui) normalement dou3afa yak ?
résultat = bombarder do3afa et oublier les responsables
et dire que saddam husein etait le grand terroriste, lui au moins allah yrahmou dar 7aajaa, draaaab lihoud mashi kif shmaayeet diaawlna

bref; un dossier; normalement doit contenir des données ; des infos des statistiques; ok on le fera; mais avant tt; un avis compte bcp pour développer l idée..


Allah yarham notre shouhadaaa li matou mashi li 9artssou

w Allah yakhuod l 7aa9 f doulamaaa qui se croient sauveurs

w ALLh yaa7fad l maghreb w l OUmma l isslamiyaa;

w maat9iish Blaaaaaaaaaaaaaadi














hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 31/03/2007 13:02:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 31/03/2007 13:09:47    Sujet du message: Le terrorisme au Maroc Répondre en citant

Voila ce que j ai pu trouver comme articles


Etat d’alerte

Le Maroc est en alerte depuis une série d’attentats à la bombe le mois dernier en Algérie voisine.

Les gouvernements du Maghreb redoutent que la violence s’étende au-delà des frontières de l’Algérie depuis que le Groupe salafiste pour la prédication et le combat s’est rebaptisé branche d’Al Qaïda pour le Maghreb islamique avec l’objectif de fusionner avec d’autres organisations similaires.

La police marocaine a arrêté Saad Houssaini, chef du comité militaire du Groupe islamique combattant du Maroc (GICM), qu’elle soupçonne d’avoir joué un rôle dans les attentats de Casablanca en mai 2003 et ceux de Madrid en mars de l’année suivante, a-t-on appris vendredi auprès des services de sécurité.

Les experts estiment que le GICM figure parmi des petites factions d’activistes qui ont rejoint la mouvance Al Qaïda.

De sources proches de la sécurité, on déclare que la police recherche des activistes de la nébuleuse qui pourraient s’être infiltrés au Maroc en provenance d’Algérie.

Le Maroc a soutenu la guerre lancée par les Etats-Unis contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington.




Des responsables de la sécurité ont refusé de parler d’un attentat suicide avant plus amples vérifications.

L’explosion, qui n’a pas été revendiquée, s’est produite dans le quartier de Sidi Moumen, celui des 13 kamikazes des attentats de Casablanca qui avaient tué 32 autres personnes en 2003.

L’homme mort s’était disputé avec le propriétaire du café et l’explosion s’est produite alors qu’ils en venaient aux mains, ont indiqué les responsables de la sécurité.

"L’homme avait l’habitude de consulter des sites djihadistes et la dispute a été provoquée par la décision du propriétaire de lui interdire cette fois de regarder un tel matériel de propagande", a déclaré l’un d’eux, souhaitant rester anonyme.

Un témoin de la scène qui avait tenté de s’enfuir a été interpellé par la police. Celle-ci a découvert des explosifs sur ce témoin et a entrepris de l’interroger.

"Nous ne savons pas si l’explosion est un attentat suicide ou si l’engin explosif a été déclenché par inadvertance pendant la dispute", a expliqué le responsable des forces de l’ordre.

"L’enquête continue et nous espérons que l’homme interpellé va parler et éclaircir un peu cette affaire, notamment pour savoir si l’homme muni d’explosifs planifiait un attentat ailleurs."

L’individu qui s’est fait répond du nom de Abdelfettah Raydi, né en 1984 à Casablanca. Sans profession, il avait été condamné en 2003 à 5 ans de prison dans le cadre de la loi anti-terroriste. Il avait bénéficié en 2005 de la grâce royale. Son complice, Youssef Khoudri, qui est hospitalisé, est né en 1989.


Un marocain originaire de Tétouan, Abelaziz Z., alias Abou El Baraa pour les intimes, vient en effet, selon toute vraisemblance, d’être désigné pour siéger au sein du Conseil Consultatif de l’Organisation Al Qaïda aux pays du Maghreb islamique (ex GSPC, dite aussi Al Qaïda Maghreb), une instance de haute-décision dans l’organigramme de la nébuleuse intégriste.

Cette nomination a créé de nouveaux remous au sein des services sécuritaires internationaux. Ceux-ci estiment en effet que c’est là une nouvelle preuve du resserrement des liens entre les organisations terroristes islamistes à travers le monde et notamment au Maghreb.

Le Conseil Consultatif d’Al Qaïda Maghreb, dont le QG se trouve dans le sud-est algérien, se composerait de 16 membres, parmi lesquels, mise à part “la nouvelle recrue” marocaine Abou El Baraa, des Tunisiens, des Algériens et des Libyens, sous la direction de l’Algérien Abdelmalek Droukdal, alias cheikh Abou Moussaab Abdel Ouadoud. Ce dernier prévoirait une toute nouvelle stratégie pour Al Qaïda au Maghreb, stratégie qui tiendra désormais compte de la nouvelle donne sécuritaire mondiale et s’attachera « à ne pas reproduire les erreurs du passé ». Les services sécuritaires marocains, la CIA et les renseignements belges, desquels émaneraient ces informations, auraient par ailleurs débusqué de nouveaux camps d’entraînement militaires d’Al Qaïda en Mauritanie à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Nouakchott, mais aussi au Tchad, en Algérie et au Mali.

Al Qaïda Maghreb prévoirait même l’ouverture d’un autre camp similaire dans le Sahara marocain, ce qui expliquerait la vigilance accrue des autorités du Royaume dans les provinces du Sud. Une union terrible et terrifiante... Les “frères maghrébins unis” doivent certainement, à l’heure qu’il est, se réjouir d’avoir réussi là où leurs pays respectifs ont échoué.

Agadir, des adolescents poursuivis en justice pour fabrication de jouets explosifs

Une affaire détonante, c’est le moins qu’on puisse dire, secoue l’opinion publique gadirie. Le Procureur général du Tribunal de première instance de la ville a en effet décidé le 26 février 2007 de déférer 6 adolescents, âgés de 14 à 21 ans, devant le Tribunal militaire de Rabat pour fabrication de jouets explosifs.

Les collégiens et lycéens en question ont été arrêtés par les éléments de la Police judiciaire d’Agadir dans la soirée du samedi 24 février 2007 puis transférés devant le Procureur général pour « dommages causés à un établissement d’intérêt public ». Les mis en cause montaient les engins explosifs incriminés à partir de papier aluminium, qu’ils introduisaient par la suite dans des bouteilles hermétiques après y avoir ajouté un liquide acide. La combinaison chimique des deux minéraux aboutissait alors, dans certains cas, à une détonation une fois la bouteille jetée. Lors de leur interrogatoire, ils ont avoué avoir déjà fabriqué auparavant ce genre de jouets pendant la fête d’Achoura et, par amusement, en avoir lancé quelques uns dans la cour de leur établissement scolaire, créant un moment d’affolement et semant la panique parmi leurs camarades et professeurs.

Le Procureur général du Tribunal de première instance d’Agadir a ainsi estimé que cette affaire ne relevait pas des compétences de sa juridiction du moment que des engins explosifs étaient en jeu. Décision légitime, paranoïa ambiante ou simple « coup de paresse » ? Les Gadiris, en premier lieu les jeunes accusés et leurs familles, s’attendaient probablement à des sanctions disciplinaires de la part de la direction de leur école ou, au pire des cas, à une peine de prison pour délit civil. Et certainement pas à ce que leurs jeux de récré inédits soient montés en « affaire de sécurité intérieure ».

hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 31/03/2007 13:10:59    Sujet du message: Le terrorisme au Maroc Répondre en citant

Si l’attentat qui s’est produit le 11 mars dernier dans un cybercafé de Sidi Moumen a été bel et bien le fruit du hasard, le rapport des terroristes avec Internet est loin d’être un « accident ».

La souris d’un ordinateur peut être aussi dangereuse qu’une balle ou une bombe. C’est l’enseignement que nombre de Marocains auront tiré de l’incident terroriste qui s’est produit, il y a quelques jours dans un cybercafé, à Sidi Moumen. Le piège a fini par se refermer sur celui qui le tend. L’événement tragique du 11 mars dernier a dévoilé, au-delà de toute contingence, un fait qui est loin d’être « virtuel ».

« Internet est une arme essentielle pour les jihadistes », déclare à « ALM » Abdellah Rami, un spécialiste en Islam politique et auteur d’un Rapport académique intitulé « L’activité du réseau de la Salafia Jihadia sur Internet » (voir l’entretien ci-contre). C’est sur Internet que les deux kamikazes, Abdelfettah Raydi et Youssef Khouidri, attendaient ce soir de sinistre mémoire de recevoir les instructions de leurs commanditaires pour exécuter leur dessein abominable. Le jihad à distance ne date sans doute pas de ce noir 11 mars 2007. Les activistes de la Salafya Jihadia ont découvert les « vertus » du Web il y a fort longtemps : un accès facile, pratiquement aucune règle ou censure, des communications anonymes et rapides, le faible coût lié à la création d’un portail et, au détour d’une page Web, des recrues qui n’attendent que le feu vert pour semer la terreur et la mort parmi des citoyens innocents. Le recrutement peut ne pas se faire in situ ; le terrorisme, qui n’a pas de frontières, a réussi à tisser sa « toile » sur le monde entier. Internet regorge de plusieurs sites jihadistes, dont les illustres « al hisba », « almoujahidoun », ou plus encore, « alikhlass ». Le nombre de ce genre de sites est, par ailleurs, en constante évolution. Bien que les estimations du nombre de sites Web terroristes actifs varient, d’après l’opinion générale, ce nombre est passé de moins d’une centaine en 1996 à plus de 5000 à l’heure actuelle.

D’ailleurs, le Web a été l’un des principaux outils utilisés dans la planification et la coordination des attentats du 11 septembre 2001 à New York et à Washington. L’onde de choc qui a secoué le centre des Etats-Unis ne tardera pas à atteindre le cœur de Casablanca, un certain noir vendredi 16 mai 2003. La réplique de dimanche 7 mars 2007 démontre-t-elle la vulnérabilité de notre pays face au danger terroriste ? Où faut-il alors chercher la faille ? Est-ce par voie d’Internet que le malheur est arrivé ? Pourquoi les services de sécurité n’avaient pas verrouillé cette porte d’accès auparavant ? « Il ne faut pas s’étonner si les services de sécurité aient laissé le champ libre au cyber-activisme des jihadistes (…) Les sites jihadistes, en dépit du danger qu’ils représentent, constituent une banque de données importante pour recueillir des renseignements sur leur mouvement, d’autant plus que ces sites sont infiltrés par les services concernés », explique le chercheur Abdellah Rami.

Seulement voilà, cette liberté « surveillée » dont disposent les salafistes ne risque-t-elle pas pour autant de faire des victimes ? C’est à la fois la face et le revers de la médaille. Si cette stratégie permet à ces services de recueillir des renseignements utiles à leur investigation sur l’activité des jihadistes, il n’en demeure pas moins que ses premières victimes sont des jeunes en panne de repères. Les spécialistes du terrorisme sont unanimes à constater que les sites jihadistes comptent parmi leurs clients une catégorie d’âge qui n’est pas suffisamment immunisée pour se prémunir contre la tentation du terrorisme, soit une jeunesse « excédée » par l’hégémonisme américain. Ce n’est ainsi pas un hasard si des jeunes Marocains ont été retrouvés morts en Irak. C’est la preuve, à qui veut bien voir, que l’hydre Al Qaïda, à travers ses antennes marocaines, a réussi à s’infiltrer au Maroc, en mettant à profit un moyen de communication terrible : Internet.

Selon les dernières données annoncées par le ministère de l’Intérieur, les services de sécurité ont arrêté, depuis dimanche dernier, 18 personnes et sont toujours à la recherche de six autres individus en relation avec la bande de Abdellatif Raydi. Selon Chakib Benmoussa, cette cellule planifiait ses actes depuis novembre dernier.


hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 31/03/2007 13:12:29    Sujet du message: Le terrorisme au Maroc Répondre en citant

Internet, nouveau fief des terroristes
Internet, nouveau fief des terroristes
Accueil > Société
L’engouement des jeunes pour Internet et l’extension de son réseau dans les quartiers les plus démunis deviennent une source d’inquiétude. ImageDepuis quelques temps, le terrorisme international recrute ses apprentis kamikazes sur le web.

L’enrôlement, l’endoctrinement et même la formation se font sur le Net. Même les dernières consignes avant le passage à l’acte sont devenues électroniques. La manipulation de l’ordinateur et la navigation sur Internet ne requièrent pas forcément de grandes connaissances. Même des personnes avec un niveau d’instruction modeste peuvent apprendre sur le tas toutes les techniques nécessaires en la matière.

Du coup, le cyberespace n’est plus seulement un lieu où pullulent les sites jihadistes qui propagent des idées complètement radicales mais il devient le lieu idéal pour préparer des opérations terroristes. Devant la traque des services de sécurité, Internet offre surtout l’anonymat et assure une certaine sécurité pour tous ceux qui montent des projets criminels. Que ce soit pour le recrutement des kamikazes marocains en Irak ou pour le cas d’Abdelfattah Raydi, tout indique qu’Internet était un outil incontournable.

La thèse de l’exploitation d’Internet pour le recrutement et la formation des éléments jihadistes au Maroc est corroborée par un rapport du politologue Abdellah Rami. Intitulé « le réseau de la salafia djihadia et son activité sur Internet », ce document explique comment ce réseau s’est servi des moyens de télécommunication et d’information comme instrument de mobilisation de nouveaux éléments. « Le rythme du djihad électronique se précipiterait sur Internet et nous verrions apparaître de nouveaux moyens de djihad, d’autant que les années prochaines verraient de larges développements en matière d’appareils technologiques, qui deviendraient beaucoup plus reliés au Web qu’ils ne le sont actuellement », conclura-t-il dans ledit document.


hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 16:02:02    Sujet du message: Le terrorisme au Maroc

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Nacha6 ha houwa cha6 -> Dar l3ajaza (discussion générale) -> Dossier Spécial Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com