Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Etats-Unis: l'Irak au coeur du 1er débat entre démocrates

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 27/04/2007 10:54:58    Sujet du message: Etats-Unis: l'Irak au coeur du 1er débat entre démocrates Répondre en citant

Etats-Unis: l'Irak au coeur du 1er débat entre prétendants démocrates
(27/4/2007)




L'Irak, sujet brûlant aux Etats-Unis, a été au coeur jeudi du premier débat organisé entre les huit prétendants démocrates à la Maison Blanche pour 2008, qui ont tous dénoncé la politique de George W. Bush et réclamé un retrait des troupes.


Pendant une heure et demi, les sept hommes et une femme ont débattu courtoisement, sauf lors d'un bref et vif échange sur l'Iran. Tous les candidats à l'investiture se sont également montrés fermes quant à leur volonté de combattre le terrorisme alors que leurs adversaires républicains dénoncent la faiblesse supposée des démocrates sur ce sujet.

"Le Congrès a voté pour mettre fin à la guerre (...) et je pense que c'est exactement ce que veut le peuple américain", a dit d'emblée la sénatrice Hillary Clinton en faisant référence au projet de loi voté le même jour par le Congrès à majorité démocrate, liant le financement de la guerre à un calendrier de retrait d'Irak à compter du 1er octobre. "Je peux vous dire que si ce président ne nous sort pas d'Irak, je le ferai quand je serai présidente", a-t-elle martelé. "Si j'avais su ce que je sais maintenant, je n'aurais pas voté de cette façon", a-t-elle ajouté.

Marquant sa différence avec Mme Clinton qui avait approuvé fin 2002 l'entrée en guerre, Barack Obama, qui n'était pas sénateur à cette époque, a tenu à préciser qu'il était "fier" de ne pas avoir participé au vote du Congrès en faveur de l'invasion. "Je suis fier d'avoir été opposé à cette guerre depuis le commencement parce que je pensais que cette guerre nous conduirait au désastre que nous voyons sur le terrain en Irak", a dit le sénateur noir qui fait la course à l'investiture démocrate en tête avec Mme Clinton. "Il est temps de mettre fin à cette guerre" et "il n'y a pas de solution militaire", a-t-il estimé.

Les candidats ont débattu dans un auditorium de 800 places du campus universitaire d'Orangeburg, en Caroline du Sud (sud-est), Etat clé des primaires, lors d'un débat retransmis nationalement et vu comme une étape importante dans une campagne déjà bien lancée.

L'Iran a provoqué un bref et vif échange, deux des prétendants à l'investiture reprochant à M. Obama de n'avoir pas exclu d'attaquer l'Iran lors d'une déclaration antérieure. "Ce serait une profonde erreur de commencer une guerre avec l'Iran", a dit M. Obama. Mais, a-t-il ajouté, "il n'y a aucun doute qu'un Iran posédant l'arme nucléaire représenterait une menace majeure pour nous et la région". "L'Iran est un des plus importants soutiens du terrorisme", a insisté M. Obama, souvent interrompu par le représentant Dennis Kucinich qui représente l'aile gauche du parti démocrate.

Durant tout cet échange, Hillary Clinton, principale rivale de M. Obama, est restée silencieuse.

Les huit prétendants étaient debout côte à côte derrière un pupitre. Le sénateur John Edwards, candidat à la vice-présidence en 2004, a eu du mal à tirer son épingle du jeu face à Mme Clinton et M. Obama.

Selon un dernier sondage publié jeudi, les écarts se resserrent entre Mme Clinton et M. Obama: la sénatrice n'a plus que cinq points d'avance sur Obama (contre encore 12 il y a un mois), avec 36% des intentions de votes démocrates contre 31%. Les candidats les moins connus - les sénateurs Joe Biden, Christopher Dodd, le gouverneur Bill Richardson, l'ancien sénateur Mike Gravel, et le représentant Dennis Kucinich - comptaient sur ce premier débat télévisé pour tenter d'émerger.

Selon un sondage Quinnipiac publié jeudi, Al Gore, bien que non candidat officiel, aurait le plus de chances face à un républicain.

hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/04/2007 10:54:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com