Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Bush met son veto à un retrait d'Irak

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SadPiano
Docteur
Docteur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 5 098
Membre: 7lay9i
sexe:
devise: لا إله إلا الله محمد رسول الله
Localisation: [[ S. W . S]]
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 5 361
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: 03/05/2007 02:09:01    Sujet du message: Bush met son veto à un retrait d'Irak Répondre en citant

Quatre ans après ''Mission accomplie'', Bush met son veto à un retrait d'Irak
(2/5/2007)




Quatre ans jour pour jour après l'annonce de la fin des "principales opérations de combat" en Irak, le président George W. Bush a opposé son veto mardi soir à un projet de loi réclamant un retrait militaire à partir d'octobre.

"Des membres de la Chambre des représentants et du Sénat ont adopté un projet de loi qui fait prévaloir les opinions des politiciens sur le jugement de nos commandants militaires. Aussi, il y a quelques minutes, j'ai opposé mon veto" à ce projet de loi, a dit M. Bush lors d'une brève intervention.

"Proposer un calendrier pour un retrait est proposer une date pour un échec et cela serait irresponsable", a estimé le président américain.

"Si le président croit qu'en opposant son veto, il va nous empêcher de travailler à changer la direction de cette guerre, il se trompe", a réagi aussitôt le chef de la majorité démocrate du Sénat Harry Reid.

"Le président veut un chèque en blanc, le Congrès ne va pas le lui donner", a renchéri la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, se montrant pessimiste sur les chances de trouver un compromis avec le président afin d'adopter une nouvelle loi permettant de débloquer la centaine de milliards réclamée par le Pentagone.

Le texte très symbolique auquel le président a opposé son veto visait à débloquer plus de 124 milliards de dollars, principalement pour financer les opérations militaires en Irak et en Afghanistan, sous condition d'un début de retrait à partir d'octobre.

Un concours de circonstances que peu d'observateurs croient innocent a fait coïncider ce paroxysme de l'affrontement entre M. Bush et la majorité démocrate du Congrès avec le quatrième anniversaire de la proclamation par le président de la fin des "principales opérations de combat en Irak".

Cette déclaration au ton triomphaliste était intervenue sur le pont d'un porte-avions orné d'une banderole proclamant "Mission accomplie".

Ces images sont restées comme le cruel symbole des illusions de l'administration Bush sur la facilité apparente de ce conflit, qui avait permis en à peine trois semaines d'abattre le régime de Saddam Hussein.

Le bilan des militaires américains morts dans cette guerre a dépassé depuis le cap des 3.300, le mois d'avril étant le plus meurtrier depuis le début de l'année (une centaine de morts).

Ce veto, le deuxième de la présidence Bush (après le blocage l'été dernier d'un texte favorisant la recherche sur les cellules souches embryonnaires), concrétise le plus grave affrontement entre M. Bush et le Congrès depuis la victoire des démocrates aux élections parlementaires de novembre, dominées par l'impopularité de la guerre.

M. Bush, qui a invité l'état-major du Congrès à la Maison Blanche mercredi, déclare vouloir "travailler avec des élus (démocrates et républicains) pour arriver à un projet de loi qui ne pose pas de calendrier artificiel, qui ne s'immisce pas dans la gestion de la guerre, et qui donne l'argent (qu'il leur faut) aux militaires".

"Nous sommes impatients de travailler avec le président pour trouver un terrain d'entente, mais pour le moment un fossé nous sépare", a dit Mme Pelosi.

Plusieurs autres élus ont réagi avec amertume.

"D'un trait de plume, le président Bush a obstinément ignoré la volonté des Américains et de la majorité du Congrès, et, ce qui est plus troublant, les réalités sur le terrain en Irak", a estimé le sénateur présidentiable Barack Obama.

"Le président a clairement montré avec son veto qu'il un obstacle sur la voie de la fin de la guerre permettant de ramener nos soldats à la maison", a estimé sa collègue et concurrente Hillary Clinton.

Le sénateur et présidentiable républicain John McCain a en revanche chaleureusement salué le veto présidentiel."Le président Bush a adressé un message clair à nos ennemis: l'Amérique ne se rendra pas à Al-Qaïda en Irak", a-t-il dit.


AFP

hbal bladi wla 3e9el bladat nass


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/05/2007 02:09:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com