Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Mawazine, éblouissements, couleurs de durabilité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 25/05/2007 10:59:25    Sujet du message: Mawazine, éblouissements, couleurs de durabilité Répondre en citant

Une sixième édition sous le signe de l'exigence
Le rideau du succès est tombé sur la 6e édition du Festival Mawazine de Rabat. Apothéose, triomphe, mais surtout une conviction enracinée désormais : la capitale du Royaume n'a pas dérogé cette année à la qualité dans le choix des musiciens , dans la programmation et dans le deadline assumés par l'Association Maroc Cultures .

Non plus dans l'organisation, prise en charge avec professionnalisme par A3 Communication.

S'il fallait dresser un bilan, c'est d'abord celui de la fidélité au concept du festival, autrement dit l'adhésion , la réconciliation d'une population avec sa ville et ses talents, que le pèlerinage artistique d'une semaine vient de conforter. Rabat n'a pas seulement son festival de musique, elle impose ses marques désormais, parce que la sixième édition, enrichie par l'expérience, a fait franchir à cette manifestation un pas de plus, une marche supplémentaire dans le champ de l'exigence.

Ce sont les visages éblouissants de Rabat, cité tranquille, qui se sont déployés à travers la musique et la chanson. Ville administrative, capitale diplomatique, vaste cité universitaire, officielle et populaire en même temps, elle draine en effet des milliers de mélomanes, s'offre le luxe de ramener les plus grands noms de la musique, du jazz à la musique andalouse, en passant par la samba, enfin sort du cocon qu'on lui peaufine et se met en transe. Force nous est de souligner que le répertoire de cette année, non pas seulement musical, mais kaléidoscopique constitue - tout à l'honneur des promoteurs - une véritable plongée dans l'art.

La musique à Rabat s'est donnée pour mission de briser les frontières et, comme on l'a vu souvent, les mélomanes sont venus de toutes origines, des milieux diplomatiques, du monde de l'administration, du souk de Bab al-Had, des quartiers Akkarine ou Youssoufia, de Salé, de Kénitra et de Casablanca. C'est l'illustration du concept même qui anime et guide le festival et le mot mawazine (équilibres) y trouve son application bienheureuse.

On a vu se ruer aussi bien à l'OLM Souissi, à Hay Nahda, à Dar Mrini en pleine médina, au Théâtre Mohammed V, à Nouzhat Hassan ou au Chellah des publics aussi diversifiés, aussi antinomiques et changeants, mais animés par la même passion , saisis par la même mystérieuse ardeur des «grands soirs». Ebaudis, le regard lumineux, ils ne ratent pas pour un sou cette fête de famille qui leur est offerte. La musique a fédéré les énergies et conjugué les espérances dans un même mouvement de plénitude, de découverte, de nostalgie aussi.

Marocaine, européenne, latino américaine, africaine, arabe, asiatique, traditionnelle et moderne, populaire et éclectique, elle a brisé les tabous et mis en branle une ville que l'on disait assoupie pendant toute l'année et qui, en ses secrets profonds, se prépare en vérité et se pare vertueusement à l'événement artistique de l'année, devenu incontournable.

Le Festival Mawazine cultive désormais une dimension populaire qui est le propre des transformations essentielles d'une cité décidée à quitter son silence et sa pudeur légendaires. Il établit les passerelles sociales, d'un partage, de la convivialité, voire de la connivence. Sur son fronton s'inscrit en effet cette inaltérable devise de «La musique, vecteur de la fraternité» et de la liberté.

Que la programmation cette année ait été enrichie, avec une parfaite quête du sublime, ne relève pas seulement d'un souci de perfection. Elle traduit la richesse ethnique, colorée, métissée, universalisée en somme d'un art, la musique en l'occurrence, qui, samba, flamenco, châabi, raï, jazz, blues, andalou, amazighe, participe de ce mouvement de mondialisation identitaire. L'émerveillement n'avait pas de transition, d'une scène à l'autre, c'est la même exaltation de la liberté, la même joie qui traverse les visages et les cœurs.

Cette communion au puissant mystère de la musique, à son pouvoir est la source de la liberté vécue comme une épopée par des milliers de citoyens, jeunes et moins jeunes, venus chaque soir en rangs serrés s'enivrer d'une Diablada d'Oruro, de l'Orquestra Aragon, se figer devant les tambours de Brazza, accompagner Mory Kanté, Trio Chainho du Portugal, Laïla Hejaïej de Tunisie, Lemchaheb, Hajja Hamdaouiya ou le compatriote Simon Says, venu tout droit de Suède… Nous disions que le festival Mawazine a réconcilié Rabat avec sa vocation, il a dissipé le malentendu d'une ville laissée à elle-même, enfermée dans une image de «cité diplomatique» de «long fleuve tranquille» .

La voilà qui vibre aux rythmes incandescents et des appels au large. Un trait essentiel de son identité est désormais en première ligne sur la toile que le Festival Mawazine dessine d'elle. Après son aménagement architectural, la réhabilitation de ses avenues et de ses places, la voilà aussi qui accueille l'un des plus beaux festivals des musiques du monde et sur le frontispice lumineux de celui-ci s'écrit plus que jamais, la musique solidaire et universelle.





Hassan Alaoui | LE MATIN

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 25/05/2007 10:59:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com