Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Attentats sur fond d'enquête internationale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 18/09/2005 08:27:34    Sujet du message: Attentats sur fond d'enquête internationale Répondre en citant

Attentats sur fond d'enquête internationale
Des attentats terroristes continuent de ponctuer l'enquête de l'Onu sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, dont le dernier a visé dans la nuit de vendredi à samedi un quartier populaire chrétien de Beyrouth. Cet attentat est le douzième qui frappe le Liban depuis l'assassinat le 14 février de Rafic Hariri dans un attentat spectaculaire à l'explosif à Beyrouth, qui a coûté la vie à 20 autres personnes.
Les enquêtes n'ont toujours pas permis d'identifier les auteurs et commanditaires de ces attentats.

Un vieil arménien a été tué et 28 personnes ont été blessées dans ce dernier attentat qui a frappé le quartier de Jeitaoui, au bas de la colline d'Achrafiyé. Trois blessés étaient toujours hospitalisés samedi, selon un bilan de la police.
Le juge d'instruction Rachid Mezher a recueilli le témoignage d'une résidente du quartier qui a affirmé avoir vu deux jeunes gens placer deux valises entre deux voitures en stationnement avant de poursuivre leur route. Son fils, qui voulait alerter les clients d'un café proche, a été blessé dans l'explosion, selon une source judiciaire.

Les charges ont été estimées à 10 kg de TNT. Des dégâts importants ont été provoqués par le souffle de l'explosion qui a eu lieu dans une ruelle étroite. La façade d'un immeuble a été détruite et le toit d'un café s'est effondré, a précisé l'agence officielle ANI. Le Premier ministre Fouad Siniora, actuellement à New York pour la réunion préparatoire à la conférence internationale sur le Liban, a jugé "évident" que les auteurs de ces attentats soient les mêmes. "Ils veulent détourner l'attention et tenter de pointer du doigt ailleurs", a-t-il estimé dans des déclarations aux médias libanais.

Le député Atef Majdalani a estimé que "la série terroriste ne s'arrêtera pas avant que la vérité se fasse sur les auteurs qui ont planifié l'assassinat de Rafic Hariri. Tant que la vérité ne sera pas faite, cette série terroriste va se poursuivre", a-t-il déclaré aux journalistes sur les lieux de l'attentat.
Ce député de Beyrouth, membre du bloc majoritaire de Saad Hariri, a jugé que la poursuite des attentats en dépit de l'arrestation des quatre généraux libanais, visait probablement à écarter les soupçons qui pèsent sur eux.

Ces généraux constituaient le pilier du système sécuritaire mis en place par la Syrie pour asseoir sa tutelle sur le Liban, jusqu'au retrait total de son armée le 26 avril.

"Même si les quatre généraux sont en prison, leurs services continuent de sévir", a pour sa part affirmé le député Elias Atallah.

L'actuel chef de la Garde présidentielle, le général Moustapha Hamdane, l'ancien patron de la Sûreté générale, le général Jamil Sayyed, l'ex-directeur des Forces de sécurité intérieure (FSI), le général Ali al-Hajj, et l'ex-directeur des Renseignements de l'armée, le général Raymond Azar, ont été emprisonnés dans le le cadre de l'enquête menée par la commission internationale de l'Onu chargée de faire la lumière sur l'assassinat de Hariri.

L'attentat intervient au lendemain de la levée du secret bancaire des comptes de huit personnalités libanaises et syriennes soupçonnées dans l'assassinat de l'ex-dirigeant libanais.

Cette mesure a été prise à la demande du président de la commission de l'Onu, le magistrat allemand Detlev Mehlis qui poursuit depuis trois mois son enquête à Beyrouth et qui doit se rendre la semaine prochaine à Damas pour y interroger des témoins syriens.

Le Président Emile Lahoud, qui se trouvait à New York pour participer aux travaux de l'Assemblée générale de l'Onu, a condamné l'attentat et jugé que les "ennemis du Liban" entendent "semer la peur et l'angoisse (...) chaque fois que l'Etat progresse dans la voie du maintien de la stabilité dans le pays", dans une déclaration rapportée par ANI.

Le film de la violence
• 14 février 2005 : Rafic Hariri est tué dans un attentat à Beyrouth, qui fait au total 20 morts et 220 blessés. Le député et ancien ministre Bassel Fleyhane, très grièvement blessé dans l'attentat, décèdera le 18 avril.
Quelques mois avant l'assassinat de Hariri, Marwan Hamadé, principal adjoint du chef druze du Parti socialiste progressiste Walid Joumblatt, avait été la cible d'un attentat à la voiture piégée, le 1er octobre 2004. Il avait été grièvement blessé.
• 19 mars : L'explosion d'une voiture piégée à Jdeidé dans la banlieue nord de Beyrouth fait onze blessés, ainsi que d'importants dégâts matériels dans ce quartier chrétien résidentiel et commerçant.
• 23 mars : Un attentat à l'explosif dans un centre commercial de Kaslik (nord de Beyrouth) fait trois morts et trois blessés.
• 26 mars : Attentat à la voiture piégée dans une zone industrielle au nord-est de Beyrouth: six blessés.
• 1er avril : Neuf personnes sont blessées dans un attentat à l'explosif contre un centre commercial et résidentiel à Broumana dans la région du Metn à l'est de Beyrouth.
• 6 mai : Vingt-deux personnes sont blessées dans un attentat à l'explosif dans la ville chrétienne de Jounieh, au nord de Beyrouth.
• 2 juin: Le journaliste libanais anti-syrien Samir Kassir est assassiné dans un attentat à la voiture piégée dans le quartier chrétien résidentiel d'Achrafieh à Beyrouth.
• 21 juin : L'ancien secrétaire général du Parti communiste Georges Hawi est assassiné dans un attentat à la voiture piégée près de son domicile dans le quartier de Wata Moussaytbeh à Beyrouth.
• 12 juillet : Le ministre de la Défense Elias Murr est blessé dans un attentat à la voiture piégée dans la banlieue nord-est de Beyrouth qui fait un mort et neuf autres blessés.
• 22 juillet: Douze blessés dans une explosion près d'une rue animée du centre de Beyrouth dans le quartier chrétien d'Achrafieh.
• 22 août : Trois personnes sont blessées par l'explosion d'une charge placée dans une artère commerçante de Zalka, une localité chrétienne de la banlieue nord de Beyrouth.
• 16 septembre : Une charge explosive à Jeitaoui, un quartier chrétien de Beyrouth, fait un mort et 28 blessés.




| AFP
source:le matin

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18/09/2005 08:27:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com