Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Le développement social intégré, priorité du Souverain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 23/09/2005 08:44:32    Sujet du message: Le développement social intégré, priorité du Souverain Répondre en citant

Le développement social intégré, priorité du Souverain
S.M. le Roi lance le programme des routes rurales et s'enquiert de plusieurs projets sociaux dans le cadre de l'INDH

S.M. le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé hier dans la commune rurale de Dkhissa (préfecture de Meknès), la cérémonie de signature d'une convention relative au deuxième Programme national des routes rurales (PNRR II) pour la région de Meknès-Tafilalet.



Le Souverain, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a visité l'établissement El Ichrak d'éducation, de formation et d'intégration des enfants handicapés

Cette convention, qui porte sur l'ouverture et la construction de 1.284 km., a été signée par Hassan Aourid, wali de la région de Meknès-Tafilalet, Said Chbaâtou, président du Conseil de la région et Abdallah Ismaili, délégué régional de l'Equipement et du Transport.Cette convention s'inscrit dans le cadre du développement économique et social de la région et de la population rurale, en particulier, conformément aux Hautes orientations Royales qui placent le développement rural intégré en tête des priorités.

Conçue selon une approche participative associant les représentants des populations locales dans le but de répondre au mieux aux besoins du monde rural, la deuxième phase du PNRR au niveau de la région de Meknès-Tafilalet sera financée par le ministère de l'Equipement et des Transports à hauteur de 718,12 millions de DH, le conseil de la région, les conseils provinciaux et les communes (126,73 millions de DH).

La part réservée à cette région a été fixée à 1.284 km. pour un budget global de 844,85 millions de DH, dont 422,88 millions de DH pour la période (2005/2009) et 421,97 millions de DH pour (2010/2015).

Ce programme permettra de porter le taux d'accessibilité de la population rurale au réseau routier de 63 % en 2005 à 93 % en 2015, au niveau de la même région.

Dans le cadre du PNRR II, 168 km. de routes rurales seront réalisés à Meknès (100,95 millions de DH), 138 km à El Hajeb (78,84 MDH), 129 km à Ifrane (71,86 MDH), 385 km à Khénifra (277,71 MDH) et 464 km. à Errachidia (315,49 MDH). Le programme devra bénéficier à 78 communes rurales et urbaines et à 294.000 habitants et permettra de créer un million de journées de travail.

Dans le cadre du PNRR I, lancé en 1995 avec une enveloppe budgétaire de 683 millions de DH, sur les 1369 km. de routes rurales programmés, 1119 km. ont été déjà réalisés permettant ainsi le désenclavement de près d'une population de 454 mille personnes et de plus de 78 communes rurales, ainsi que la création d'environ 870 mille journées de travail.

La région de Meknès-Tafilalet est dotée d'un réseau routier de 5953 km., dont 63 % revêtus, répartis entre les routes nationales (1148 km.), les routes régionales (1163) et les routes provinciales (3642).

Ces infrastructures jouent un rôle important dans le transport des passagers et des marchandises et contribuent à faciliter l'accessibilité des populations des zones rurales au réseau routier national et permettent le désenclavement de 111 communes rurales de la région.





S.M. le Roi avait été salué à son arrivée par Hassan Aourid, wali de la région de Meknès-Tafilalet, Said Chbaatou, président du conseil de la région, Hassan Yamani, Coordonnateur régional de l'INDH, les présidents des conseils provinciaux de la wilaya et par d'autres personnalités.

S.M. le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a également visité, hier à Meknès, l'établissement El Ichrak d'éducation, de formation et d'intégration des enfants handicapés, et s'est enquis de plusieurs projets sociaux qui, s'inscrivant dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), visent la lutte contre la précarité et la prise en charge des personnes en situation difficile.

A cette occasion, le Souverain a effectué une tournée à travers les différentes dépendances de cet établissement qui s'insère dans le cadre des efforts visant à rehausser l'indice de développement humain, améliorer les conditions de vie des populations défavorisées et réduire le taux de précarité et d'exclusion.

D'un montant de 2,5 millions de DH, ce centre s'assigne pour objectif de garantir une éducation spéciale aux enfants handicapés mentaux, la familiarisation à l'informatique, l'encouragement du travail coopératif et associatif, l'accueil des enfants handicapés physiques, la rééducation des handicapés moteurs à travers des travaux manuels et des ateliers d'appareillage.

Cet établissement a été réalisé par l'association Ismailya des handicapés physiques, en partenariat avec le ministère de l'Education nationale, le ministère de l'Emploi et des Affaires sociales, le secrétariat d'Etat chargé de la Famille, de l'Enfance et des Handicapés, l'Agence de développement social, le programme national de proximité, l'Amicale marocaine des handicapés, des organisations internationales et les bienfaiteurs.

Par la même occasion, des explications ont été données au Souverain sur le programme de lutte contre la précarité et l'exclusion sociale au titre de 2005 et qui concerne la mise à niveau des centres d'accueil de Bab Jdid des enfants abandonnés à la naissance en âge de scolarisation, l'achèvement des travaux de construction et d'équipement du centre d'accueil Sidi Bouzekri des enfants de la rue et l'aménagement de la maison des personnes âgées Sefita.

Concernant le premier projet, d'une valeur de 875.000 DH, il vise à rendre opérationnel un centre destiné à la prise en charge d'enfants privés de familles en leur assurant la scolarité jusqu'à l'obtention du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent de formation professionnelle.

Ce centre, qui prendra le relais de l'association "Le Nid", sera réalisé dans le cadre d'un partenariat entre la Fondation Rita Zniber, la commune urbaine de Meknès et les délégations régionales de l'Entraide nationale, du ministère de la Santé et du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique.

D'une capacité d'accueil de près de 200 enfants et adolescents âgés de 6 à 19 ans, ce centre sera géré par un effectif de 50 personnes, dont dix éducateurs, dix répétiteurs, six cuisinières, un psychologue et un médecin à temps partiel.
Les partenaires de ce projet s'engagent à mobiliser l'assistance d'organismes nationaux et étrangers et des familles pour le parrainage, ainsi que l'aide des particuliers bénévoles pour enseigner aux pensionnaires les matières artistiques (dessin, peinture, sculpture, musique et théâtre), encadrer les activités sportives (arts martiaux, athlétisme, natation, sports collectifs) et parfaire l'enseignement de l'éducation civique, des langues étrangères et des matières scientifiques, littéraires et religieuses.

Le deuxième projet porte sur l'équipement et l'aménagement du centre urbain social de lutte contre la mendicité de Sidi Bouzekri, destiné à l'insertion familiale, sociale et économique des enfants de la rue.
D'un coût de 1.175.000 DH, les travaux consistent en l'aménagement d'un réfectoire, d'une cuisine, d'un bureau, d'une infirmerie, de sept dortoirs et d'un bloc sanitaire.

Erigé sur une superficie de 850 m2, dont 740 couverts, ce centre, d'une capacité d'accueil de 146 personnes âgées entre 12 et 25 ans, vise à favoriser la réinsertion des enfants des rues, leur procurer une meilleure qualité de vie et à développer leur sentiment de citoyenneté en leur redonnant confiance en l'avenir par une qualification professionnelle.

Le troisième projet d'aménagement de la maison des personnes âgées Sefita de Sidi Saïd est dédié à la prise en charge des personnes âgées et des malades mentaux.

La mise à niveau de cet établissement nécessitera un montant de 950 mille DH répartis entre l'aménagement (300 mille DH) et l'équipement (650 mille DH).
Les travaux concernent deux pavillons pour hommes et femmes et l'annexe de la maison des vieillards.

D'une capacité d'accueil de 250 personnes, cet établissement est édifié sur une superficie de 3240 m2, et comprend onze dortoirs, une administration, un dépôt, une infirmerie, une lingerie et une cuisine.

A son arrivée, S.M. le Roi avait été salué par le wali de la région de Meknès-Tafilalet, Hassan Aourid et par Mme Touria Bendahane, présidente de l'Association Ismailya des handicapés physiques.

| MAP
source:le matin

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 23/09/2005 08:44:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com