Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Au Maroc, Sarkozy demande plus de combativité aux entreprises françaises

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lord
G.Moderateur
G.Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 071
sexe:
devise: tsliiiiiim
Localisation: salé/casa
Point(s): 3 067
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 25/10/2007 10:50:50    Sujet du message: Au Maroc, Sarkozy demande plus de combativité aux entreprises françaises Répondre en citant

Le chef de l'Etat français a achevé hier une visite d'Etat de trois jours au Maroc qui a permis de dissiper plusieurs malentendus. Il a sermonné les entreprises françaises en leur expliquant qu'il n'y a pas de marché acquis.

Je suis arrivé fatigué. Je repars en pleine forme. Il faut vraiment que je revienne », s'est réjoui, hier, Nicolas Sarkozy, au terme d'une visite d'Etat de trois jours au Maroc. Avant ces quelques mots, le chef de l'Etat français s'était livré à une véritable leçon de morale auprès des entreprises françaises, réunies avec leurs homologues marocaines pour des « rencontres d'affaires ». Après avoir insisté sur sa confiance « dans la capacité du Maroc à se développer », le président a lancé aux patrons français : « Nous n'avons aucun droit acquis. Je ne viens pas ici parce que le Maroc a été un protectorat. Nous n'avons pas de parts de marché réservées. Il a appelé à une « rupture » dans les comportements.
« Nos entreprises doivent venir ici comme des combattants. Il faut retrouver un esprit combatif (...). Parlons au Maroc nouveau qui est en train de se construire. La nostalgie n'est pas un projet », a-t-il martelé. Dans une référence à peine voilée au revers du groupe Dassault dans la vente au royaume chérifien du Rafale, il a déclaré : « Dans cette affaire de grands contrats, la France porte la part de ses échecs. »
Pour effacer les dysfonctionnements franco-français, Nicolas Sarkozy a confirmé la création, sous l'autorité de la présidence de la République, d'une « war room », véritable cellule de coordination interministérielle, destinée à renforcer la position de la France dans les grands contrats. Il a aussi fustigé la frilosité de la France dans ses réponses aux demandes de financement. « Le Maroc a toujours honoré ses dettes », a insisté le chef de l'Etat. Son discours a été ovationné par les patrons marocains, dont il a aussi su flatter l'ego. « Le Maroc est héritier d'une grande histoire et d'une grande culture. Arrêtons de ne le considérer que comme un pays en développement. » A bon entendeur...
Dimension politique
Durant ces trois jours, le chef de l'Etat aura donc voulu démontrer que Paris et Rabat doivent sortir d'une relation ronronnante et que la dimension politique y a nécessairement une place importante. « Pensez-vous que le premier TGV dans un pays arabe, cela se vend uniquement au niveau des industriels ? », a-t-il glissé, hier, en marge de la visite. « Et le nucléaire ? Il faut du volontarisme politique », a-t-il insisté. Sur ce dossier, le secrétaire général adjoint de la présidence a été chargé d'examiner, avec son équivalent marocain, les besoins précis du Maroc. L'objectif est de conclure « le plus rapidement possible », dit-on à l'Elysée, un accord-cadre bilatéral qui fixera la coopération entre les deux pays.
Au total, Paris peut se féliciter d'avoir dissipé les malentendus d'il y a quelques mois. La mauvaise impression laissée à Rabat d'un candidat en campagne qui semblait vouloir accorder la priorité à l'Algérie est oubliée. Ainsi que la peur d'un manque de considération que le Maroc avait cru percevoir dans la programmation d'une visite éclair à Oujda à l'issue d'une tournée générale au Maghreb cet été. Nicolas Sarkozy aura, durant tout le temps de sa visite, vanté ce Maroc « en mouvement » et promis de le soutenir dans sa volonté d'obtenir un « statut avancé » auprès de l'Union européenne. Le pragmatisme a prévalu, juge-t-on côté marocain. Rabat représente, de fait, aujourd'hui, le partenaire le plus évident dans la région pour nouer un dialogue stratégique.
Reste à savoir comment Alger, où Nicolas Sarkozy se rendra début décembre, également pour une visite d'Etat, va recevoir le message.

Source Les Echos.fr



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/10/2007 10:50:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Achara
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2005
Messages: 3 091
sexe:
devise: tout est relatif
7altek lyoum?: Fer7ane
Point(s): 3 085
Moyenne de points: 1,00
Email:
Donation: URL

MessagePosté le: 25/10/2007 13:07:52    Sujet du message: Au Maroc, Sarkozy demande plus de combativité aux entreprises françaises Répondre en citant

la diplomatie ya salaaaaaaaam


Charte Du Forum MAJ : 21 Mai 2007
cliki hna
http://hbalbladi.miniville.fr
<a href="http://www.new.facebook.com/people/Bacha_Hammou/1050738433" title="Le profil Facebook de Bacha Hammou"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1050738433.63.713873308.png" alt="Le profil Facebook de Bacha Hammou"></a>


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/05/2017 04:06:15    Sujet du message: Au Maroc, Sarkozy demande plus de combativité aux entreprises françaises

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com