Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Front commun de six associations contre l'obésité infantile.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Santé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
emmy
Journaliste
Journaliste

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 403
sexe:
devise: bien faire et laisser dire
Localisation: salé
7altek lyoum?: Mcalmé
Point(s): 420
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: 04/12/2007 20:12:25    Sujet du message: Front commun de six associations contre l'obésité infantile. Répondre en citant

 Une adolescente souffrant d'obésité.Face à la hausse du nombre d'enfants obèses, six associations, dont les deux principales associations de parents d'élèves et l'UFC-Que Choisir, demandent au gouvernement "de se lancer dans la bagarre" contre l'obésité infantile avec la même détermination que dans la lutte contre le tabac.

Alors que près d'un enfant sur cinq en France est en surpoids ou obèse, la stratégie actuelle qui repose sur la responsabilisation des professionnels de l'industrie alimentaire, "sans réelle contrainte", est tout à fait insuffisante, estime Alain Bazot, président de l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir qui dénonce "un lobby extrêmement puissant".

Dans une lettre ouverte au ministre de la Santé et de la Jeunesse, Roselyne Bachelot, le collectif "Obésité: protégeons nos enfants" demande au gouvernement d'agir en vue de l'adoption d'"une loi de prévention de l'obésité infantile".

Outre UFC-Que Choisir, sont représentés l'Association française des diabétiques), les cantines (Association nationale des directeurs de la restauration municipale et Comité de coordination des collectivités) et les parents d'élèves (FCPE et PEEP).

Le collectif propose plusieurs mesures "à portée de main" comme la stricte réglementation des publicités télévisées pour les produits gras ou sucrés; le retrait des confiseries au niveau des caisses dans les grandes surfaces ou l'application obligatoire, au niveau national, des recommandations nutritionnelles dans les cantines scolaires; l'intervention régulière dans les établissements scolaires d'un diététicien et l'attribution à la filière fruits et légumes d'un statut lui permettant de bénéficier d'une réduction de 50% du coût d'achat publicitaire.

"93% des enfants ont une consommation de fruits et légumes insuffisante par rapport à leurs besoins", a déclaré M. Bazot mardi au cours d'une conférence de presse.

Il estime indispensable d'agir au niveau des cantines scolaires, qui concernent un élève sur deux. Le collectif dénonce la mauvaise application de la circulaire de 2001 sur la composition des repas servis en restauration scolaire: 45% des établissements du secondaire ne respecteraient pas les recommandations nutritionnelles.

M. Bazot a aussi renouvelé sa charge contre "le cheval de Troie" que constitue la publicité télévisée pour les produits alimentaires. Se défendant d'être "un collectif anti-pub", les associations réclament une réglementation stricte sur le modèle britannique: interdiction pure et simple de la publicité pour les produits trop sucrés ou trop gras dans les programmes destinés aux enfants.

En France, 87% des publicités télévisées visant le jeune public portent toujours sur des produits très gras ou sucrés, souligne UFC-Que Choisir, soit sensiblement la même proportion qu'il y a un an (89%). Depuis mars dernier ce type de publicité doit comporter un message sanitaire sensibilisant aux risques pour la santé d'une mauvaise nutrition.

Plus généralement, le collectif s'insurge contre le marketing alimentaire, expliquant que 82% des produits "mis en avant" par la grande distribution sont sucrés ou gras (enquête en septembre-octobre dans 120 magasins).

Ces 40 dernières années, la consommation de chocolats et confiseries a été multipliée par deux, celle des boissons sucrées par trois, tandis que la consommation de légumes frais a diminué de 40%, rappelle le collectif...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/12/2007 20:12:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Santé Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com