Portail
Portail
Forum
Forum
ConnexionNom d’utilisateurMot de passe
Se connecter automatiquement à chaque visite    
S’enregistrer
S’enregistrer
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Polémique en Espagne après le drame de Sebta

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
blanca
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 3 626
sexe:
devise: Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.
Localisation: f jelabti
7altek lyoum?: Msekhsekh
Point(s): 3 613
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 01/10/2005 07:53:40    Sujet du message: Polémique en Espagne après le drame de Sebta Répondre en citant

Rabat et Madrid promettent une enquête «rigoureuse et transparente» : Polémique en Espagne après la mort des cinq clandestins de Sebta

La mort de cinq candidats à l'émigration clandestine, parmi les quelque 500 qui avaient donné l'assaut dans la nuit de mercredi à jeudi pour tenter de forcer le passage vers la ville de Sebta, reste controversée. D'un côté comme de l'autre, la responsabilité des tirs est rejetée dans l'attente d'une enquête que les deux gouvernements marocain et espagnol ont décidé d'ouvrir, promettant qu'elle sera «rigoureuse» et «transparente». «Les agents marocains n'ont pas tiré et d'ailleurs n'avaient pas d'autorisation de tirer. Leur présence près des grillages était très réduite», affirmaient à la presse les responsables de la préfecture de Tétouan, où sont hospitalisés des blessés subsahariens.


De l'autre côté de la clôture, élevée à plus de 6 mètres, la présence des forces de sécurité espagnoles est impressionnante. Un dispositif que le chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero a ordonné de renforcer à la suite des incidents de jeudi. 480 militaires, dont des éléments de l'armée de terre et des légionnaires, stationnent aujourd'hui dans la zone en renfort des éléments de la guardia civil et des services de police espagnols, dont le nombre avait par ailleurs augmenté ces derniers mois. «Tant que la situation persiste, nous continuerons à renforcer (les) forces de sécurité par ce vaste dispositif de l'armée», a déclaré hier matin le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Bernardino Léon, dans une interview à la radio privée Cadena Ser.

Les militaires qui seront répartis le long de la clôture métallique de séparation, à Sebta et Millilia, agiront sous les ordres de la guardia civil et pourront, selon le responsable espagnol, avoir recours à des moyens anti-émeutes (balles en caoutchouc, boucliers, matraques). Un déploiement, selon lui, dont le but serait celui de la dissuasion.

Le calme serait revenu dans la zone, alors même que se poursuivait une vaste opération de ratissage par les forces de l'ordre marocaines jusqu'au matin du vendredi 30 septembre. Mais la polémique continue, soulevée cette fois-ci en Espagne par les dirigeants des partis de l'opposition.

Mariano Rajoy, candidat malheureux à la présidence du gouvernement lors des élections législatives de mars 2004, a ainsi lancé l'offensive contre le locataire de la Moncloa, José-Luis Rodriguez Zapatero. Ce dernier sera appelé à s'expliquer, affirme-t-il, sur la question devant le Parlement.

Le Parti Populaire ne pouvait se limiter à malmener son adversaire politique, mais prenait également à partie le gouvernement marocain, alors même que le Premier ministre Driss Jettou se trouvait à Séville pour co-présider avec son homologue espagnol les travaux de la commission mixte maroco-espagnole. Mariano Rajoy a ainsi clairement rendu le Maroc responsable du déversement massif vers l'Espagne des migrants clandestins. Des accusations qui ne pouvaient pas laisser indifférents.

Le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero a donc souligné le même jeudi à Séville, que le Maroc s'était désormais transformé en tête de "pont vers l'Europe" pour les immigrés subsahariens à la merci des mafias de l'immigration clandestine. Le pays subit donc le phénomène de la même manière que l'Espagne et d'autres pays européens.

"Le Maroc et l'Espagne ont un intérêt commun à lutter contre l'immigration clandestine", a affirmé le Premier ministre espagnol qui a estimé nécessaire la collaboration de tous les pays concernés, notamment l'Union européenne et les autres pays du Maghreb.
Même réaction chez le premier ministre marocain, Driss Jettou. Ce dernier a ainsi fait remarquer que "le Maroc et l'Espagne ne peuvent pas supporter à eux-seuls l'effort de la lutte contre l'immigration clandestine"."Le Maroc est le pays qui consent le plus d'efforts pour endiguer le flux des immigrés illégaux", a encore dit le Premier ministre.

La question est pour le moins importante et la déclaration conjointe adoptée à l'issue de la Réunion de haut Niveau à Séville ne pouvait en faire l'impasse. Elle mettait donc l'accent sur "l'importance de la dimension régionale et européenne " en matière de lutte contre ce problème avant d'appeler les pays de la région du Maghreb et l'UE à "s'impliquer efficacement" dans ce combat.

Une position soulignée hier et réaffirmée par le Président du gouvernement autonome d'Andalousie, Manuel Chavez. " En dehors de l'aspect tragique de la question, le problème de l'émigration illégale est un problème qui ne touche pas uniquement le Maroc et l'Espagne, mais également les pays subsahariens ", a-t-il déclaré, invitant tous les pays concernés à s'impliquer pour trouver des solutions au fléau.



Khadija Ridouane | LE MATIN

tl9ani hna : http://khoukha.over-blog.org/



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 01/10/2005 07:53:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hbalbladi Index du Forum -> Rjou3 allah -> Jaridate a lhoubala (info) Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
iCGstation v1.0 Template By Ray © 2003, 2004 iOptional

Traduction par : phpBB-fr.com